19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !
Accueil > Actualités de la mer > Pêche. Quel avenir pour la Bretagne ?

Pêche. Quel avenir pour la Bretagne ?

Dernière mise à jour le vendredi 28 octobre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 14 Octobre 2016
Visualiser l’article original

.../...


À l’occasion de la sortie du livre « Pêcheurs bretons en quête d’avenir », une soirée de réflexion est organisée demain sur l’île d’Houat autour de l’avenir de la pêche bretonne. Rencontre avec Alain Le Sann et Yves Lebahy, qui ont disséqué la pêche bretonne.

Que reste-t-il de la pêche bretonne ?
Alain Le Sann (Pêche et développement) : Dans notre livre, nous publions une carte des zones de pêches fréquentées par les pêcheurs bretons en 1976. Ils étaient partout : l’Afrique et l’Amérique du Sud avec la langouste et le thon tropical, Terre-Neuve et l’Europe du Nord avec la morue... Depuis plus de 20 ans, les flottilles se sont recentrées sur la Bretagne. La grande pêche n’est plus bretonne, elle est passée sous contrôle étranger. Les armements industriels se sont effondrés. Il reste la pêche artisanale et côtière.

Sont-elles, elles aussi, menacées de disparition ?
Yves Lebahy (géographe) : Ce qui ressort, c’est qu’il faut arrêter de se focaliser sur la ressource et se pencher sur l’état du milieu, c’est-à-dire du plancton et donc de la qualité des eaux. Il y a une très forte dégradation des eaux côtières. Si la Bretagne est devenue une zone de pêche, c’est que le milieu est très productif. Potentiellement, c’était un gisement parmi les plus importants du monde. Il ne l’est plus. On peut citer l’exemple de Mor Braz, dans le Morbihan. C’était une zone extraordinairement prolifique.

.../...

Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP