23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Pêche. Quel avenir pour la Bretagne ?

Pêche. Quel avenir pour la Bretagne ?

Dernière mise à jour le vendredi 28 octobre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 14 Octobre 2016
Visualiser l’article original

.../...


À l’occasion de la sortie du livre « Pêcheurs bretons en quête d’avenir », une soirée de réflexion est organisée demain sur l’île d’Houat autour de l’avenir de la pêche bretonne. Rencontre avec Alain Le Sann et Yves Lebahy, qui ont disséqué la pêche bretonne.

Que reste-t-il de la pêche bretonne ?
Alain Le Sann (Pêche et développement) : Dans notre livre, nous publions une carte des zones de pêches fréquentées par les pêcheurs bretons en 1976. Ils étaient partout : l’Afrique et l’Amérique du Sud avec la langouste et le thon tropical, Terre-Neuve et l’Europe du Nord avec la morue... Depuis plus de 20 ans, les flottilles se sont recentrées sur la Bretagne. La grande pêche n’est plus bretonne, elle est passée sous contrôle étranger. Les armements industriels se sont effondrés. Il reste la pêche artisanale et côtière.

Sont-elles, elles aussi, menacées de disparition ?
Yves Lebahy (géographe) : Ce qui ressort, c’est qu’il faut arrêter de se focaliser sur la ressource et se pencher sur l’état du milieu, c’est-à-dire du plancton et donc de la qualité des eaux. Il y a une très forte dégradation des eaux côtières. Si la Bretagne est devenue une zone de pêche, c’est que le milieu est très productif. Potentiellement, c’était un gisement parmi les plus importants du monde. Il ne l’est plus. On peut citer l’exemple de Mor Braz, dans le Morbihan. C’était une zone extraordinairement prolifique.

.../...

Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP