15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare
Accueil > Actualités de la mer > Pêche à pied. Des règles à revoir en France

Pêche à pied. Des règles à revoir en France

Dernière mise à jour le mercredi 25 novembre 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 22 novembre 2015
Visualiser l’article original


Ce loisir maritime apprécié par de plus en plus de Français pourrait être mis à mal à moyen terme à cause d’une législation qui diffère entre les régions et des pêcheurs parfois peu sensibilisés aux pratiques vertueuses.

Pour qu’elle soit durable et ne mette en péril coquillages et crustacés, la pêche à pied, loisir prisé par près de deux millions de Français, a un besoin urgent d’unifier sa réglementation et de communiquer sur les bons comportements.
De la Mer du Nord à la Méditerranée en passant par la Normandie, la Bretagne et toute la façade atlantique, l’Hexagone compterait plus de 1,8 million d’amateurs de pêche à pied, selon une étude de l’Institut français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer (Ifremer) datant de 2009.
Un nombre qui a considérablement augmenté depuis une trentaine d’années, du fait de l’essor démographique sur le littoral et de l’explosion du tourisme.
Cependant, les effets de cet afflux sur les gisements de coquillages (palourdes, huîtres, coques, couteaux, tellines, bigorneaux, etc.) et de crustacés (crabes, tourteaux, étrilles, crevettes) ne sont pas connus. L’étude du programme européen Life pêche à pied, dont le second colloque national s’est clôturé vendredi à La Rochelle, devrait rendre ses conclusions à l’horizon 2017.
Ce programme de quatre millions d’euros, cofinancé par la Commission européenne (50 %), la Communauté d’agglomération de La Rochelle et le Conservatoire du littoral, basé à Rochefort (Charente-Maritime), a été engagé en 2013 car « il n’existe à ce jour que des données parcellaires », explique Richard Coz, de l’Agence des aires marines protégées.

.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP