19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses1er juin : Environnement : les "poubelles de la mer" arrivent en France31 mai : En Gironde, les policiers de la mer traquent les braconniers à l’anguille30 mai : Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements29 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent28 mai : Qu’arrive-t-il aux lançons sur les plages bretonnes ? 26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure
Accueil > Actualités de la mer > Pêche à pied. Enquête en Baie de Morlaix

Pêche à pied. Enquête en Baie de Morlaix

Dernière mise à jour le lundi 14 mai 2012

Article paru sur le site "Le Télégramme" - Vendredi 11 Mai 2012
Visualiser l’article original



Pêche à pied. Enquête en Baie de Morlaix

Palourdes, coques, bigorneaux... la quantité de fruits de mer diminue-t-elle ? Afin de pérenniser la pêche à pied, une enquête est menée sur les 150km de côtes de la baie de Morlaix, entreSantec etLocquirec, par le CPIE. Petite excursion du côté de l’île Callot.

Bottes à fleurs, pantalons à carreaux, polaires, imperméables, seaux à l’effigie de la petite sirène... Le ton est donné pour la tendance printemps-été pêche à pied. Un défilé qui s’est tenu à l’occasion de la grande marée de cedébut de semaine. Mais, les pêcheurs n’étaient pas seuls. Le questionnaire sous le bras, les bottes aux pieds, sur la plage de Porz-an-Iliz de l’île Callot, YannJacob, de Bretagne Vivante, Bénédicte Compois et Déborah Collet, du Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) Pays de Morlaix-Trégor, veillent aux fruits de mer sous un beau soleil de printemps.

La baie de Morlaix un site pilote

Leur mission ? « Établir un diagnostic de la pêche à pied, afin que sa pratique se perpétue, explique Yann Jacob. La baie de Morlaix (de Santec à Locquirec) est un site pilote pour un projet national, de par sa géographie et sa pratique familiale ». L’opération a démarré en automne dernier et s’étalera jusqu’en 2016 avec l’élaboration d’unprojet. Première étape : analyse du terrain qui va durer jusqu’en octobre. Ainsi, à l’occasion de chaque grande marée, c’est-à-dire une fois par mois, une équipe est chargée de compter le nombre de pêcheurs à pied pendant qu’une autre interroge les gens sur leurs pratiques.

« Des palourdes de plus en plus petites »

« Connaissez-vous la taille réglementaire de vos produits ? ». Les pieds dans l’eau, le panier à la main, les carreaux sur le pantalon, Marie-Hélène Pierres, 65ans, une Parisienne en vacances à Santec, se montre incollable :« 4cm pour les palourdes, 2,7cm pour les coques ! ». Pour elle, cette enquête est « utile car elle permet de responsabiliser les gens. Il suffit de regarder les palourdes, elles sont de plus en plus petites ». Même constat du côté de Dominique Floch, 51 ans, de Loc-Éguiner-Saint-Thégonnec, qui s’autorise même à sensibiliser les autres pêcheurs : « Prendre des petits, ça pénalise tout le monde car ça limite la reproduction. Après, les gens ne se rendent pas toujours compte des tailles ». D’après l’institut BVA et Ifremer, ...

Lire l’article complet sur Le Télégramme ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP