18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Pêche à pied. Enquête en Baie de Morlaix

Pêche à pied. Enquête en Baie de Morlaix

Dernière mise à jour le lundi 14 mai 2012

Article paru sur le site "Le Télégramme" - Vendredi 11 Mai 2012
Visualiser l’article original



Pêche à pied. Enquête en Baie de Morlaix

Palourdes, coques, bigorneaux... la quantité de fruits de mer diminue-t-elle ? Afin de pérenniser la pêche à pied, une enquête est menée sur les 150km de côtes de la baie de Morlaix, entreSantec etLocquirec, par le CPIE. Petite excursion du côté de l’île Callot.

Bottes à fleurs, pantalons à carreaux, polaires, imperméables, seaux à l’effigie de la petite sirène... Le ton est donné pour la tendance printemps-été pêche à pied. Un défilé qui s’est tenu à l’occasion de la grande marée de cedébut de semaine. Mais, les pêcheurs n’étaient pas seuls. Le questionnaire sous le bras, les bottes aux pieds, sur la plage de Porz-an-Iliz de l’île Callot, YannJacob, de Bretagne Vivante, Bénédicte Compois et Déborah Collet, du Centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) Pays de Morlaix-Trégor, veillent aux fruits de mer sous un beau soleil de printemps.

La baie de Morlaix un site pilote

Leur mission ? « Établir un diagnostic de la pêche à pied, afin que sa pratique se perpétue, explique Yann Jacob. La baie de Morlaix (de Santec à Locquirec) est un site pilote pour un projet national, de par sa géographie et sa pratique familiale ». L’opération a démarré en automne dernier et s’étalera jusqu’en 2016 avec l’élaboration d’unprojet. Première étape : analyse du terrain qui va durer jusqu’en octobre. Ainsi, à l’occasion de chaque grande marée, c’est-à-dire une fois par mois, une équipe est chargée de compter le nombre de pêcheurs à pied pendant qu’une autre interroge les gens sur leurs pratiques.

« Des palourdes de plus en plus petites »

« Connaissez-vous la taille réglementaire de vos produits ? ». Les pieds dans l’eau, le panier à la main, les carreaux sur le pantalon, Marie-Hélène Pierres, 65ans, une Parisienne en vacances à Santec, se montre incollable :« 4cm pour les palourdes, 2,7cm pour les coques ! ». Pour elle, cette enquête est « utile car elle permet de responsabiliser les gens. Il suffit de regarder les palourdes, elles sont de plus en plus petites ». Même constat du côté de Dominique Floch, 51 ans, de Loc-Éguiner-Saint-Thégonnec, qui s’autorise même à sensibiliser les autres pêcheurs : « Prendre des petits, ça pénalise tout le monde car ça limite la reproduction. Après, les gens ne se rendent pas toujours compte des tailles ». D’après l’institut BVA et Ifremer, ...

Lire l’article complet sur Le Télégramme ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP