13 décembre : Coquilles. À bord de l’Eter Vag12 décembre : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 190011 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie
Accueil > Actualités de la mer > Pêche à pied. Les marées humaines sous vigilance

Pêche à pied. Les marées humaines sous vigilance

Dernière mise à jour le mardi 18 décembre 2012

Article paru
sur le site "Le Télégramme->http://www.lete..." - 14 dècembre 2012
Visualiser l’article original


Combien étaient-ils, les pêcheurs à pied, ce dimanche de Pâques, le long du littoral Manche- Atlantique ? Beaucoup mais moins qu’en été. Alors que s’installent les dernières grandes marées de l’année, ce premier chiffrage d’envergure doit permettre de mieux gérer cette activité.

> Vigilance crue pour la Laïta, l’Odet sous surveillance

Ce sont les derniers gros coefficients de l’année. Mais l’hiver étant là, ce ne sera pas la fureur sur les côtes, bien qu’il en faille plus pour dissuader les irréductibles, surtout depuis l’avènement du camping-car. Avec un maximum de 105, aujourd’hui, pas d’effet rush des marées de plus de 110 à attendre, comme le dimanche 8avril dernier où l’on avait atteint les 114. C’était en plus à Pâques, un moment qui avait été jugé idéal par l’Agence des aires marines protégées pour réaliser un comptage des pêcheurs à pied sur les côtes de la Manche et de l’Atlantique. Une opération simultanée jamais réalisée et dont on connaît aujourd’hui le résultat.

Le bilan de Pâques

Au total, ce sont exactement 38.456 pêcheurs qui ont été comptabilisés sur 442 sites représentant 90.000 hectares, soit le tiers des estrans de la métropole. 220 observateurs ont été mobilisés ce jour-là pour faire ce recensement. Sur les côtes bretonnes, on a dénombré 1.690pêcheurs en Loire-Atlantique, 4.433 dans le Morbihan, 3.331 dans le Finistère, 6.189 dans les Côtes-d’Armor, 1.900 en Ille-et-Vilaine. Un bilan qui est loin de représenter la population estimée de pêcheurs à pied récréatifs en France : deux millions selon un sondage BVA réalisé pour l’Ifremer. « Mais l’été on peut multiplier les chiffres obtenus à Pâques par deux ou par trois », indique Franck Delisle, de l’association VivArmor Nature, desCôtes-d’Armor.

Des « estrans perturbés »
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP