20 février : Algues vertes. "L’Etat et les élus ont encore failli" 19 février : Dauphins. Magique rencontre en rade 16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension
Accueil > Actualités de la mer > Pêche à pied. Les précautions à prendre

Pêche à pied. Les précautions à prendre

Dernière mise à jour le jeudi 8 février 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 02 Février 2018
Visualiser l’article original


Les grandes marées de ce vendredi et de ce samedi risquent d’attirer de nombreux pêcheurs à pied dans l’embouchure de la rivière de Pont-l’Abbé. Pour limiter les risques d’accidents, quatre communes ont sorti un kit de prévention. Petit rappel des bonnes pratiques.

Le terrible accident de novembre 2016 qui avait coûté la vie à un petit garçon et à son grand-père partis pêcher à l’est de l’Ile Chevalier en témoigne : la pêche à pied comporte des risques. Après le drame, la commune de l’Ile-Tudy avait lancé un groupe de travail sur le sujet. « Dès le lendemain de l’accident, nous nous sommes réunis avec les élus communaux pour réfléchir aux actions à mettre en place pour une meilleure information et prévention des usagers », rappelle Éric Jousseaume, le maire de l’Ile-Tudy.

Une réflexion à laquelle se sont associés différents acteurs, directement concernés : les communes de Pont-l’Abbé, Combrit et Loctudy, le Sdis, la SNSM ou encore des usagers avec une grande expérience des sites autour de la rivière de Pont-l’Abbé. Le travail engagé a abouti récemment à l’élaboration d’un kit de prévention, disponible dans les mairies concernées. Il sera distribué demain, à 10 h 30, au niveau de la digue de Kermor, côté Ile-Tudy. Ce kit contient un sifflet, pour appeler à l’aide en cas de problème, et un document d’information sur les précautions à prendre.
Gare aux miroirs

Ce document, Yves Teurtroy y a largement contribué. Ce médiateur de l’estran bénévole fait partie des usagers à avoir partagé ses connaissances sur la pratique de la pêche à pied dans l’embouchure de la rivière de Pont-l’Abbé. Et de la zone située au nord du ruisseau qui part de la digue de Kermor. Une zone où la pêche est autorisée en ce moment, contrairement à la partie sud, interdite de pêche du 1e r novembre au 30 avril pour assurer le repos biologique des gisements de coques et de palourdes.

« La zone nord est particulièrement dangereuse car elle est constituée majoritairement de vase molle », explique-t-il. Et qui dit vase molle, dit risque d’envasement. Un risque encore plus fort quand il a beaucoup plu.

Les grandes marées de ce vendredi et de ce samedi risquent d’attirer de nombreux pêcheurs à pied dans l’embouchure de la rivière de Pont-l’Abbé. Pour limiter les risques d’accidents, quatre communes ont sorti un kit de prévention. Petit rappel des bonnes pratiques.

Le terrible accident de novembre 2016 qui avait coûté la vie à un petit garçon et à son grand-père partis pêcher à l’est de l’Ile Chevalier en témoigne : la pêche à pied comporte des risques. Après le drame, la commune de l’Ile-Tudy avait lancé un groupe de travail sur le sujet. « Dès le lendemain de l’accident, nous nous sommes réunis avec les élus communaux pour réfléchir aux actions à mettre en place pour une meilleure information et prévention des usagers », rappelle Éric Jousseaume, le maire de l’Ile-Tudy.

Une réflexion à laquelle se sont associés différents acteurs, directement concernés : les communes de Pont-l’Abbé, Combrit et Loctudy, le Sdis, la SNSM ou encore des usagers avec une grande expérience des sites autour de la rivière de Pont-l’Abbé. Le travail engagé a abouti récemment à l’élaboration d’un kit de prévention, disponible dans les mairies concernées. Il sera distribué demain, à 10 h 30, au niveau de la digue de Kermor, côté Ile-Tudy. Ce kit contient un sifflet, pour appeler à l’aide en cas de problème, et un document d’information sur les précautions à prendre.
Gare aux miroirs
…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP