19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Pêche au bar. Bruxelles sème la discorde

Pêche au bar. Bruxelles sème la discorde

Dernière mise à jour le lundi 14 novembre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 11 Novembre 2016
Visualiser l’article original


Les propositions de Bruxelles sur la gestion de la pêche au bar en Manche, en 2017, sèment la discorde chez les professionnels. Privés de quotas, les petits fileyeurs côtiers s’estiment laissés pour compte.

On entend peu habituellement cette catégorie de pêcheurs car ils sont peu organisés.
Mais les dernières propositions de Bruxelles visant à ménager les stocks de bar dans la zone Nord les ont fait sortir de leur silence. « Il y a un problème dans la répartition des quotas.
Pourquoi les règles ne sont-elles pas les mêmes pour tout le monde ? » s’interroge, très remonté, un pêcheur de l’île de Batz (29) qui souhaite garder l’anonymat.
Ce pêcheur en colère a pris la tête d’une fronde d’un groupe de professionnels. Tous sont des pêcheurs polyvalents qui opèrent sur des bateaux de moins de dix mètres et qui pratiquent, souvent seuls à bord, une pêche côtière, à la palangre au filet ou au casier.
Les ligneurs oubliés

.../...

Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP