15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux9 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"8 août : Le Chili devient le premier pays d’Amérique latine à interdire les sacs en plastique8 août : Alimentation. Manger des algues n’est pas si bon pour la santé 6 août : Des raies dangereuses se rapprochent des côtes françaises1er août : La colère de Laury Thilleman contre le plastique dans la mer31 juillet : La mer sera bientôt dans la Constitution26 juillet : Pêche au bar. Les ligneurs s’en prennent aux bolincheurs24 juillet : Paradeep. À l’abordage du marché nautique ! 23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable »
Accueil > Actualités de la mer > Pêche aux coquillages. Interdiction levée par endroits

Pêche aux coquillages. Interdiction levée par endroits

Dernière mise à jour le lundi 17 août 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 07 Août 2015
Visualiser l’article original


Les coquillages, comme les moules, les palourdes ou les coquilles Saint-Jacques filtrent l’eau pour se nourrir de phytoplancton. Mais certaines de ces micro-algues produisent des toxines qui peuvent avoir des effets délétères sur l’organisme des humains qui mangent des coquillages contaminés. Cela va de la diarrhée, pour les toxines lipophiles du dinophysis, à des picotements voire de la paralysie pour les toxines paralysantes de l’alexandrium et enfin des symptômes digestifs puis neurologiques (confusion, perte de mémoire) pour les toxines amnésiantes du pseudo-nitzschia. Un seul coquillage peut rendre malade et les toxines ne sont pas détruites par la chaleur. Le dinophysis très discret cet été La teneur en toxines de l’eau de mer et des coquillages est très surveillée par Ifremer, qui ferme certains secteurs à la pêche, qu’elle soit récréative ou professionnelle. « Je n’ai jamais vu cela encore, mais le dinophysis est particulièrement discret cet été, notamment dans le sud-Finistère », dit Dominique Le Gal de la station Ifremer de Concarneau

.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP