20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > Pêche illégale. L’UE met la pression sur la Thaïlande

Pêche illégale. L’UE met la pression sur la Thaïlande

Dernière mise à jour le jeudi 23 avril 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 22 Avril 2015
Visualiser l’article original



La Commission européenne a donné hier six mois à la Thaïlande pour lutter contre la pêche illégale, sous peine de sanctions commerciales, alors que le pays, troisième exportateur mondial de produits de la mer, est déjà mis en cause pour travail forcé à bord de sa flotte.
Bruxelles a annoncé avoir décerné un « carton jaune » à ce pays, lançant ainsi une procédure pouvant déboucher sur la fermeture du marché européen aux exportations thaïlandaises de produits de la pêche, en particulier thon et crevette.
Celles-ci ont représenté quelque 642 millions d’euros en 2014. « Un échec de la Thaïlande à prendre des mesures fortes contre la pêche illégale entraînera des conséquences », a mis en garde le commissaire à la Pêche,
Karmenu Vella. Bangkok a six mois pour mettre en place « un plan d’action correctif », proposé par les services européens, selon un communiqué de la Commission.
Cette dernière demande « au minimum la mise en place de mesures de contrôles et surveillance » des activités de pêche, a précisé Karmenu Vella. En l’état, « il n’y a aucun contrôle, aucun effort, et la pêche illégale est totalement libre », alors même que Bruxelles discute depuis 2011 du problème avec ce pays, a-t-il déploré.
Le coup de semonce européen envers cet acteur majeur de la pêche mondiale a été salué par une coalition d’ONG contre la pêche illégale, regroupant Oceana, Pew, WWF et Environmental Justice Foundation (EJF). D’autant que les activités de pêche du pays « impliquent des conditions de travail des plus inhumaines et fondées sur l’exploitation des travailleurs », avec « notamment le recours à des esclaves et à une violence extrême.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP