15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk
Accueil > Actualités de la mer > Petite mer de Gâvres. Feu vert au réensemencement de coques et de (...)

Petite mer de Gâvres. Feu vert au réensemencement de coques et de palourdes

Dernière mise à jour le mardi 13 mai 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 07 Mai 2014
Visualiser l’article original



Présidée par le préfet de la région Bretagne, la Commission régionale de la Pêche maritime et de l’Aquaculture marine (Corepam) vient d’approuver le plan de relance de la pêche à pied défendu par le Comité départemental des pêches maritimes et des élevages marins du Morbihan et en a détaillé les modalités.

Ce plan prévoit notamment le réensemencement en coques de la Petite Mer de Gâvres et en palourdes du gisement de Truscat (dans le Golfe du Morbihan).

L’objectif de ces semis est de redynamiser deux des principaux gisements classés de pêche à pied du département - aujourd’hui sinistrés - dans une logique de gestion durable et responsable de la ressource.

En Petite Mer de Gâvres, les études ont permis d’identifier deux zones favorables à la pousse des coques : elles représentent au total 6.000 m², soit 3% de la Petite Mer de Gâvres.

Le semi se fera à raison de 3 à 4 kilos de coques par m², soit un total de 20 tonnes de coques à semer. Les naissains proviennent du gisement de Pénestin dans le bassin de la Vilaine.

Les deux zones seront balisées et fermées à la pêche - aussi bien pour les professionnels que pour les plaisanciers - les deux prochaines années. Pour respecter la saison idéale, le réensemencement se fera au mois d’octobre 2014.

Trois zones particulièrement favorables aux semis de palourdes ont été identifiées sur le banc de Truscat, Deux millions de palourdes seront réensemencées, soit environ 500 kg. Les trois zones concernées seront fermées à la pêche au moins jusqu’à octobre 2015, voire les trois prochaines années. Ce réensemencement commencera à la fin du mois de mai.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP