19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale
Accueil > Actualités de la mer > Phoques échoués. La clinique d’Océanopolis saturée

Phoques échoués. La clinique d’Océanopolis saturée

Dernière mise à jour le dimanche 5 janvier 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" -04 Janvier 2014
Visualiser l’article original



En raison des tempêtes successives qui balayent la Bretagne, la clinique des phoques d’Océanopolis, à Brest, est aujourd’hui totalement saturée avec plus de vingt animaux en soins.

L’espèce qui vit en Bretagne, le phoque gris, met bas principalement en automne. Après trois semaines d’allaitement, le jeune phoque, gavé du lait maternel, est livré à lui-même pour la chasse et pour le repos à terre sur les rochers à marée basse ou sur les plages.

Vingt-neuf phoques récupérés
L’hiver dans les eaux de l’Atlantique Nord, la vie n’est pas de tout repos. Il est difficile pour les jeunes phoques de capturer des poissons et leur réserve de graisse fond rapidement. Les plus faibles ou les animaux malades ne résistent pas aux tempêtes.En ces périodes de fêtes, les promeneurs sont nombreux sur les côtes et peuvent alors rencontrer ces jeunes phoques échoués. Généralement, ils préviennent les pompiers ou la mairie. Océanopolis récupère ces animaux et les soigne. Mais en moins d’un mois, Océanopolis a récupéré presque autant de phoques que la totalité de 2013 (29 animaux) et durant la dernière semaine, pas moins de douze animaux.

Les laisser dans leur milieu naturel
La capacité d’accueil simultanée de la clinique d’Océanopolis est de l’ordre de dix animaux. Aujourd’hui, avec vingt phoques, Océanopolis ne peut plus en accueillir davantage pour des raisons techniques et sanitaires.Dans ces conditions, en cas de découverte d’un petit phoque échoué, le mieux actuellement est de le laisser dans son milieu naturel sur la plage ou sur les rochers où il repose habituellement

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP