23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !
Accueil > Actualités de la mer > Plage de Landroannec. Invasion de bryozoaire

Plage de Landroannec. Invasion de bryozoaire

Dernière mise à jour le samedi 24 septembre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 22 Septembre 2016
Visualiser l’article original


Les eaux de la plage de Landroannec, à Mûr-de-Bretagne (22) laissaient apparaître d’étranges formes de vie, entre la méduse et l’éponge de mer : les bryozoaires.

Depuis que la sécheresse touche le lac de Guerlédan, le niveau de l’eau ne cesse de baisser. À Landroannec, des utilisateurs de la plage font depuis quelque temps d’étranges rencontres, pas toujours très ragoûtantes.

Sur le sol et entre deux eaux, flottent d’étranges formes de vie animale ou végétale, à mi-chemin entre une méduse et une éponge de mer. Venant se coller aux jambes des baigneurs, leur consistance gluante inquiète.
Le mystère levé

Manu Holder, conservateur de la Réserve naturelle des Monts d’Arrée, a levé le voile sur le mystère : "Il s’agit de Pectinatella magnifica. C’est un bryozoaire, c’est-à-dire une masse gélatineuse constituée de centaines de bestioles".

.../...

Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP