21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine
Accueil > Actualités de la mer > Plancton. La bonne pêche de l’expédition Tara

Plancton. La bonne pêche de l’expédition Tara

Dernière mise à jour le samedi 23 mai 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 22 Mai 2015
Visualiser l’article original



Une pêche miraculeuse pour les scientifiques de la goélette Tara : ils ont ramené de leur expédition des milliers de données inédites sur le plancton, vital pour les océans et l’écosystème.
Pharmacie, biomédical, les perspectives pour le futur sont énormes.
Fait rarissime : les chercheurs qui ont travaillé à bord de Tara, puis dans leurs labos, font aujourd’hui la une de Science.
La référence ! Une reconnaissance internationale pour le travail accompli sur cet élément méconnu qu’est le plancton. Pourtant, ce sont bien ces êtres microscopiques qui dérivent sur les océans qui produisent la moitié de l’oxygène de la planète, qui « agissent comme un puits de carbone, influencent et sont influencés par le climat, et sont à la base des chaînes alimentaires océaniques qui nourrissent les poissons et les mammifères marins », explique l’équipe des chercheurs-aventuriers de Tara. Car il s’agit d’une extraordinaire aventure.
« Il y a cinq ans, c’était de la science-fiction ! », dit, haut et fort, Éric Karsenti, directeur de Tara Océans. Au total, ce sont 35.000 échantillons qui ont été collectés sur tous les océans du monde. Une première. « Prenez un banal seau d’eau de mer. Il y a, au minimum, dix milliards d’êtres vivants dedans ! Des virus, des bactéries », s’enflamme Colomban de Vargas, directeur de recherche au CNRS, qui dirige une équipe de pointe à la station biologique de Roscoff. Lui s’intéresse à des cellules plus complexes. « Pour les eucaryotes microscopiques (des algues unicellulaires aux larves de poissons), nous avons séquencé près d’un milliard de codes-barres génétiques et découvert qu’il existe une plus grande variété d’eucaryotes unicellulaires - ou protistes - dans le plancton qu’attendu », explique Colomban de Vargas. « Les protistes appartiennent pour la plupart à des groupes très peu connus de parasites et de prédateurs en tous genres. » « Il s’agit du plus grand travail de séquençage jamais effectué pour des organismes marins : les analyses ont révélé environ 40 millions de gènes microbiens dont la grande majorité sont nouveaux », souligne Patrick Wincker, du Génoscope d’Évry.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP