28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été 29 mai : Moules Mystérieuse hécatombe en rade de Brest
Accueil > Actualités de la mer > Plérin. Invasion de méduses urticantes

Plérin. Invasion de méduses urticantes

Dernière mise à jour le mardi 27 octobre 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 22 octobre 2015
Visualiser l’article original


Elles sont de retour aux Rosaires. Deux mois après l’interdiction de baignade décidée par la mairie, des milliers de méduses ont fait leur apparition ces derniers jours sur la plage de Plérin (22). Celles-ci ne sont pas brunes comme cet été, mais mauves et urticantes.

Elles répondent au doux nom de pelagia nocticula et se sont invitées en masse sur la plage des Rosaires. Apparues il y a environ une semaine, des milliers de méduses de couleur mauve, longues de 4 cm à 8 cm, s’échouent sur le sable plérinais, en fonction des marées. « Cela fait bientôt vingt ans que je travaille ici et je n’ai jamais vu autant », témoigne ainsi Christelle Allichon.

Ces derniers jours, plusieurs enfants se sont fait piquer. « C’est embêtant. Ça brûle et ça gratte », ajoute la salariée du centre nautique de Tournemine. Le phénomène est-il pour autant inquiétant ? Pas vraiment selon Sébastien Cadiou. « À cette époque, c’est tout à fait normal. Tous les ans, nous avons un arrivage massif en automne. Celles-ci sont arrivées le 7 octobre en Finistère sud et sont désormais présentes sur toute la côte nord de la Bretagne », rassure le chef d’équipe du pavillon tempéré à Océanopolis (Brest), qui poursuit : « Il faut simplement éviter de les manipuler car c’est une espèce très urticante.
Mais lorsqu’elles s’échouent sur la plage, c’est la fin pour elles qui sont constituées d’eau à 90 % ».
Pas à cause de la surpêche, ni du réchauffement climatique

Depuis quelques années, le salarié de l’aquarium brestois s’occupe de l’élevage des méduses. Il est donc devenu l’un des spécialistes bretons du sujet. « C’est vrai que depuis deux ans, il y en a vraiment beaucoup », décrit Sébastien Cadiou.

.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP