16 février : Faut-il vraiment manger des algues ?15 février : Criées bretonnes. Des efforts payés de retour 12 février : Pêche au bar : « Oui dans le sud, non au nord » de la Bretagne 10 février : Éolien flottant. « Brest est le site idéal » 8 février : Pêche à pied. Les précautions à prendre 6 février : Tara Pacific. La Station biologique à bord 5 février : Coquillages. Interdiction de les pêcher2 février : Lorient. 45,5 t de thon rouge pêchées illégalement : 135.000€ d’amendes 1er février : Manche. Certaines zones de pêche interdites 31 janvier : Roscoff. Ils découvrent des millions de gènes inconnus30 janvier : Pêche. En Normandie, le Brexit complique la donne 29 janvier : Erwan Le Roux. « C’est un écran de fumée » 27 janvier : Poisson de saison. Le bar à part 26 janvier : Les ports de Boulogne et Calais bloqués pour protester contre la pêche électrique 25 janvier : Pêcheurs de bars. La fronde s’organise24 janvier : pacifique Naufrage en mer de Chine : quelles conséquences pour l’environnement ?23 janvier : Le Combat contre la pêche électrique en Europe22 janvier : Bar. La position du porte-parole des ligneurs 21 janvier : Bactéries. La pollution détectée en temps réel19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi
Accueil > Actualités de la mer > Plérin. Invasion de méduses urticantes

Plérin. Invasion de méduses urticantes

Dernière mise à jour le vendredi 30 octobre 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 22 octobre 2015
Visualiser l’article original


Elles sont de retour aux Rosaires. Deux mois après l’interdiction de baignade décidée par la mairie, des milliers de méduses ont fait leur apparition ces derniers jours sur la plage de Plérin (22). Celles-ci ne sont pas brunes comme cet été, mais mauves et urticantes.

Elles répondent au doux nom de pelagia nocticula et se sont invitées en masse sur la plage des Rosaires. Apparues il y a environ une semaine, des milliers de méduses de couleur mauve, longues de 4 cm à 8 cm, s’échouent sur le sable plérinais, en fonction des marées. « Cela fait bientôt vingt ans que je travaille ici et je n’ai jamais vu autant », témoigne ainsi Christelle Allichon.

Ces derniers jours, plusieurs enfants se sont fait piquer. « C’est embêtant. Ça brûle et ça gratte », ajoute la salariée du centre nautique de Tournemine. Le phénomène est-il pour autant inquiétant ? Pas vraiment selon Sébastien Cadiou. « À cette époque, c’est tout à fait normal. Tous les ans, nous avons un arrivage massif en automne. Celles-ci sont arrivées le 7 octobre en Finistère sud et sont désormais présentes sur toute la côte nord de la Bretagne », rassure le chef d’équipe du pavillon tempéré à Océanopolis (Brest), qui poursuit : « Il faut simplement éviter de les manipuler car c’est une espèce très urticante.
Mais lorsqu’elles s’échouent sur la plage, c’est la fin pour elles qui sont constituées d’eau à 90 % ».
Pas à cause de la surpêche, ni du réchauffement climatique

Depuis quelques années, le salarié de l’aquarium brestois s’occupe de l’élevage des méduses. Il est donc devenu l’un des spécialistes bretons du sujet. « C’est vrai que depuis deux ans, il y en a vraiment beaucoup », décrit Sébastien Cadiou.

.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP