21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Polémique sur la fonte de la banquise arctique en 2013

Polémique sur la fonte de la banquise arctique en 2013

Dernière mise à jour le lundi 23 septembre 2013

Article paru
sur le site "Le Monde" - 12 septembre 2013
Visualiser l’article original


L’information a fait le bonheur des climatosceptiques : la banquise arctique aurait gagné 60% en superficie cette année, comparé à 2012, quand elle avait atteint un minimum de 3,4 millions de km2 - un record depuis le début des mesures. Ce n’est plus le réchauffement climatique mais le "refroidissement climatique", titre le Daily Mail dans un article publié samedi 7 septembre, assorti de clichés de la NASA sans équivoque. En réalité, si la fonte de la glace de mer est moins forte que l’an dernier, elle reste majeure, et s’inscrit dans une tendance lourde qui s’accélère depuis une décennie.

Là où l’information du quotidien britannique est partiellement biaisée, c’est qu’elle prend pour comparaison le mois d’août, et non le jour de la superficie minimale qui survient habituellement vers la mi-septembre. La banquise, surface de mer gelée, contrairement à la calotte glaciaire, fond en effet en été (jusqu’à septembre) pour se reformer en hiver (elle est la plus étendue en mars).

"DANS LES SIX RECORDS DE FONTE JAMAIS ENREGISTRÉS"

Les chiffres les plus récents, publiés mercredi 11 septembre par le centre de référence en la matière, le National Snow and Ice Data Center (NSIDC) américain, montrent ainsi que la banquise s’est encore rétrécie depuis août, à 5,1 millions de km2, soit bien en deçà de la moyenne des minimums observés entre 1979 et 2012, qui s’établit à 6,1 millions de km2.

"La banquise va atteindre son minimum d’ici quelques jours, explique Mark Serreze, directeur du NSIDC. Bien que sa surface soit supérieure à celle de septembre 2012, elle rentrera néanmoins dans les six records de fonte jamais enregistrés."
Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP