18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas3 octobre : Coquilles Saint-Jacques. Préserver la ressource 2 octobre : Espadon. Des quotas dès 2017 pour contrer la surpêche en Méditerranée1er octobre : La mer Méditerranée en danger face au tourisme de masse selon WWF30 septembre : Bolinche on a pris en mains notre destin28 septembre : Aquaculture. Un potentiel et des barrages 27 septembre : Piraterie. Une coopération payante26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel
Accueil > Actualités de la mer > Portraits Patrick Lebreton. L’ivresse de la pêche

Portraits Patrick Lebreton. L’ivresse de la pêche

Dernière mise à jour le jeudi 20 août 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 19 Août 2015
Visualiser l’article original


Seul, il a encadré des groupes en Alaska pendant quinze ans, a participé à la création de kayaks dédiés et guide désormais des passionnés dans tout le Grand Ouest.
Le Rennais Pascal Lebreton a érigé la pêche en mode de vie. Bourlingueur sans oisiveté, ce quinqua jouit d’un savoir-faire aussi vaste que sa gouaille.
Tandis que ses kayaks marinent sur le macadam du parking du port de Saint-Quay-Portrieux, Patrick Lebreton fouille dans son fourgon estampillé de son nom. Ce Rennais de 56 ans en ressort avec moult flyers, catalogues et DVD de toute son épopée. Photos communes à ses supports de com’ : des clients comblés, posant avec des bars ou des saumons.
Amusant aussi d’y saisir en instantané, sa vie de guide de pêche qu’il a débutée en 1988. Un parcours de baroudeur qui l’a conduit vers l’Alaska.
Puis à s’orienter vers un plus confortable - mais tout aussi précaire - job de guide de pêche en kayak. « Mon secteur ? De Ouistreham (Calvados) jusqu’à Préfailles (Loire-Atlantique).
Je travaille de la fin mai jusqu’à la mi-octobre et je reste le seul guide de pêche qui pratique exclusivement en kayak », se targue-t-il. Un « Ghillie » breton Patron d’un magasin d’articles de pêche à Rennes dans les années 1980, il est parvenu à se faire un nom respecté en écrivant dans des revues spécialisées.
Et c’est en Irlande qu’il découvre les « Ghillies » : « Là-bas, ces guides sont des personnages incontournables dans le monde de la pêche. Les membres de catégories sociales élevées, et même de la famille royale, font appel à eux. Ils jouissent d’un profond respect car ils ont la science de la rivière », s’enthousiasme Patrick Lebreton.
Il s’inscrit dans cette lignée et une agence spécialisée fait rapidement appel à lui pour encadrer des séjours de pêche en Alaska. « Comme sur place, tous les ennuis retombaient sur moi, j’ai trouvé plus avantageux de me mettre à mon compte, quelques années plus tard, en 1991 ».

.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP