28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été 29 mai : Moules Mystérieuse hécatombe en rade de Brest
Accueil > Actualités de la mer > Portraits Patrick Lebreton. L’ivresse de la pêche

Portraits Patrick Lebreton. L’ivresse de la pêche

Dernière mise à jour le jeudi 20 août 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 19 Août 2015
Visualiser l’article original


Seul, il a encadré des groupes en Alaska pendant quinze ans, a participé à la création de kayaks dédiés et guide désormais des passionnés dans tout le Grand Ouest.
Le Rennais Pascal Lebreton a érigé la pêche en mode de vie. Bourlingueur sans oisiveté, ce quinqua jouit d’un savoir-faire aussi vaste que sa gouaille.
Tandis que ses kayaks marinent sur le macadam du parking du port de Saint-Quay-Portrieux, Patrick Lebreton fouille dans son fourgon estampillé de son nom. Ce Rennais de 56 ans en ressort avec moult flyers, catalogues et DVD de toute son épopée. Photos communes à ses supports de com’ : des clients comblés, posant avec des bars ou des saumons.
Amusant aussi d’y saisir en instantané, sa vie de guide de pêche qu’il a débutée en 1988. Un parcours de baroudeur qui l’a conduit vers l’Alaska.
Puis à s’orienter vers un plus confortable - mais tout aussi précaire - job de guide de pêche en kayak. « Mon secteur ? De Ouistreham (Calvados) jusqu’à Préfailles (Loire-Atlantique).
Je travaille de la fin mai jusqu’à la mi-octobre et je reste le seul guide de pêche qui pratique exclusivement en kayak », se targue-t-il. Un « Ghillie » breton Patron d’un magasin d’articles de pêche à Rennes dans les années 1980, il est parvenu à se faire un nom respecté en écrivant dans des revues spécialisées.
Et c’est en Irlande qu’il découvre les « Ghillies » : « Là-bas, ces guides sont des personnages incontournables dans le monde de la pêche. Les membres de catégories sociales élevées, et même de la famille royale, font appel à eux. Ils jouissent d’un profond respect car ils ont la science de la rivière », s’enthousiasme Patrick Lebreton.
Il s’inscrit dans cette lignée et une agence spécialisée fait rapidement appel à lui pour encadrer des séjours de pêche en Alaska. « Comme sur place, tous les ennuis retombaient sur moi, j’ai trouvé plus avantageux de me mettre à mon compte, quelques années plus tard, en 1991 ».

.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP