21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc7 octobre : Grand Pavois. Le salon nautique met le cap sur l’environnement 6 octobre : Saint-Jacques. La pêche raisonnée a payé 5 octobre : Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare4 octobre : Ils mesurent la couleur de la mer... pour le bien de tous3 octobre : Les pêcheurs normands écœurés après l’ouverture de la pêche à la coquille : “Les anglais ont tout gratté !”2 octobre : Traité Vers une protection de la haute mer 1er octobre : Coquille Saint-Jacques. Ouverture de la pêche lundi29 septembre : Bar. La pêche récréative peut reprendre lundi en Nord-Bretagne 27 septembre : SeaCleaners26 septembre : Quand la science aide à faire tomber les cartels de l’ivoire25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français
Accueil > Les espèces > Observées (en bord de mer) > Pourpre (coquillage)

Pourpre (coquillage)

Nucella lapillus, bigorneau blanc

Dernière mise à jour le vendredi 14 août 2015

Je trouve que c’est un joli coquillage, on le découvre souvent en relevant le goémon des rochers, au milieu des moules, des bigorneaux noirs.
On l’appelle aussi la "nucelle".



Pourpre (Nucelle)

On rencontre quelquefois ce genre de bigorneau blanc en compagnie de ses oeufs disposés les uns à côté des autres, sortes de petites outres d’environ 2 mm, ouverture en l’air.
- il peut aussi être bariolé de marron, ou gris ou presque noir

Ce bigorneau blanc paraît bien inoffensif : erreur !
- il prend le temps de percer ses proies à l’aide d’une râpe (radula) constituée de centaines de petites dents très acérées et d’une enzyme qu’elle secrète concomitamment
- cela lui prend environ 48 heures pour faire son trou mais, ensuite, à l’aide d’une sorte de trompe, elle aspire l’ensemble du corps de la moule !

La pourpre est l’un des prédateurs de la moule et des balanes, mais curieusement, alternativement ...
- ainsi la pourpre peut délaisser les moules qu’elle a attaquées par exemple pendant 4/5 ans pour se retourner sur les balanes, laissant ainsi aux moules le temps de se régénérer !
(Michel Glémarec dans La biodiversité littorale, vue par Mathurin Méheut)
pourpre vivante

Comment un nuisible pourrait devenir utile :
http://www.sudouest.fr/2011/04/27/un-secret-a-percer-382451-1352.php

Utilisé il y a bien longtemps :
Catherine Dupont a découvert que l’utilisation de la teinture (aux couleurs « flashy ») tirée de la chair du pourpre ne date pas de l’occupation romaine mais, au moins, de l’âge du bronze :
http://www.letelegramme.fr/bretagne/recherche-elle-fait-parler-les-coquillages-24-11-2014-10435417.php

Plusieurs études scientifiques, montrent que les pourpres sont très sensibles, à certaines peintures antifoulling utilisées pour peindre les bateaux et les protéger des algues.
Malheureusement, ces peintures peuvent perturber gravement les processus hormonaux, des femelles, qui peuvent devenir stériles ou changer de sexe !
Il est probable que cela ne perturbe pas que les pourpres......
Nous apprendrons sans doute plus tard, que les mêmes effets déciment une multitudes d’autres organismes marins !



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP