18 décembre : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h3017 décembre : Plancton. La mer vaut bien une symphonie 16 décembre : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 15 décembre : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendue14 décembre : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de bar13 décembre : Huîtres. Sous haute surveillance 12 décembre : Pêche électrique. Intermarché vent debout11 décembre : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel 10 décembre : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marin9 décembre : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-Jacques8 décembre : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"7 décembre : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc 6 décembre : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de Brest5 décembre : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »4 décembre : 4min Les pêcheurs de la Côte d’Opale en guerre contre la pêche électrique3 décembre : Rade de Brest. Où sont passés les pétoncles et les huîtres plates ?2 décembre : Spiruline : attention aux effets indésirables 30 novembre : Caraïbes. Des îles... de déchets 29 novembre : Cinq questions sur la pêche électrique, accusée d’appauvrir les pêcheurs français28 novembre : Tara : l’expédition se penche sur l’impact du guano de fientes d’oiseau sur le corail27 novembre : Recherche. Chut ! Les huîtres ont des oreilles26 novembre : Pays de Quimperlé : le député contre la pêche électrique 25 novembre : Non à la pêche électrique25 novembre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas24 novembre : Ilur. Autonome en eau et électricité23 novembre : Pêche électrique : une pratique brutale pour l’environnement23 novembre : L’Europe ouvre la voie à la très décriée pêche électrique22 novembre : Météo. Fort coup de vent attendu en fin de journée sur la pointe de la Bretagne21 novembre : Politique de la mer. Les attentes des professionnels20 novembre : Ostréiculture : l’huître naturelle insiste sur l’étiquette à cause des écloseries19 novembre : Concarneau. Campagne de coquilles Saint-Jacques aux Glénan 18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection
Accueil > Actualités de la mer > Profondeurs océaniques. Un nouvel écosystème

Profondeurs océaniques. Un nouvel écosystème

Dernière mise à jour le samedi 4 mai 2013

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 03 Mai 2013
Visualiser l’article original


Bien en dessous du plancher océanique, dans la roche, il y a de la vie. Son existence a été prouvée par une étude publiée mi-mars dans la revue « Science » et dont Olivier Rouxel, d’Ifremer-Brest, est co-auteur.

Les profondeurs océaniques avaient déjà étonné : dans les années 1970, les scientifiques avaient découvert sur les dorsales océaniques, là où deux plaques tectoniques divergent, des formes de vie exubérantes, par chimiosynthèse, autour de sources d’eaux chaudes et leurs « fumeurs ». Vingt ans après, un autre cap avait été franchi, cette fois sous le plancher océanique. Des forages dans les sédiments avaient révélé la présence de micro-organismes. « En théorie, il y avait encore de la vie potentielle en dessous, dans la roche, mais encore fallait-il le prouver », explique Olivier Rouxel. Ce géochimiste, arrivé à Brest fin 2009, s’était déjà penché sur le sujet aux États-Unis. Il a continué à la pointe du Finistère qui dispose
d’un outil intéressant, un spectromètre et qui a de l’expérience en ce qui concerne l’océan profond.

Plusieurs disciplines

La mise en évidence de ces micro-organismes dans la roche a été permise par le croisement de travaux de géologues, géochimistes et microbiologistes de plusieurs pays (Danemark, France, États-Unis, Allemagne et Japon). L’étude, menée dans le cadre du programme international de forages océaniques IODP est issue de prélèvements effectués en 2004 au large de la côte ouest-américaine, sur la dorsale Juan de Fuca. Le Joides Resolution, navire armé par l’université du Texas, y a prélevé par carottage des échantillons, à 600 m en dessous du plancher océanique. Ici, la roche s’est formée il y a... 3,5 millions d’années. L’environnement n’est pas hospitalier avec des fluides à une température de 65 º, dans un milieu pauvre en oxygène. Et pourtant... Les chercheurs y ont trouvé des micro-organismes bien vivants et non pas fossiles. Ces microbes, qui n’avaient pas été identifiés auparavant, y survivent grâce à une source d’énergie directement issue des réactions chimiques entre les roches, notamment le fer des minéraux, et l’eau de mer modifiée.

Découverte stimulante

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP