18 novembre : Coquille Saint-Jacques. L’option plongée17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse
Accueil > Actualités de la mer > Protection de la mer. L’Onu à la manoeuvre

Protection de la mer. L’Onu à la manoeuvre

Dernière mise à jour le mercredi 13 avril 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 11 avril 2016
Visualiser l’article original


Ces deux dernières semaines, l’Onu a commencé à jeter les bases d’un accord international qui régirait et protégerait la haute mer, au-delà des 200 milles marins que chaque État exploite à sa guise. Mais le chemin est encore long avant d’aboutir à un texte juridiquement contraignant.

Il s’agit de profiter des ressources prometteuses de ces vastes étendues tout en préservant l’environnement et la biodiversité : tout récemment, experts et diplomates réunis au siège de l’Onu, à New York, ont étudié les moyens de créer des zones marines protégées. Les ONG spécialisées veulent croire possible l’entrée en vigueur d’un traité aux alentours de 2020 mais des diplomates jugent plus réaliste de viser l’horizon 2022-2023. « La réunion a été très productive », estime Elizabeth Wilson, directrice du département Océan aux Pew Charitable Trusts. Même optimisme de la part d’un diplomate européen. D’abord réticents, les grands États pêcheurs en haute mer (États-Unis, Japon, Canada, Russie) « ont joué le jeu, à des degrés divers », explique-t-il.

Bémol, cependant : il n’y a pas encore de texte sur la table, et les principaux points litigieux n’ont pas été tranchés. Ainsi, l’idée défendue par des ONG et les pays en développement, selon laquelle la haute mer devrait être considérée comme un patrimoine commun de l’humanité, « est toujours controversée », déplore Elizabeth Wilson.
Un « magot » à partager

.../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP