23 mars : Lorient. Scapak, un nouvel armement à la pêche artisanale 21 mars : Bréhat. Un pêcheur se fait piquer sa prise par un requin15 mars : Poisson. L’élevage est-il l’avenir du sauvage ? 14 mars : Calédonie. Les holothuries, un trésor convoité11 mars : Comité régional des pêches. Olivier Le Nezet réélu président 3 mars : Marine. Un trois-mâts école made in France pour Brest 2020 1er mars : Brexit. Les pêcheurs bretons se préparent à lutter28 février : Mer. Kaïros parie sur le composite biosourcé 25 février : Pêche au bar. L’appel des ligneurs à la grande distribution 24 février : Frelons asiatiques. Sus à la reine !23 février : Casiers en osier. Un Ouessantin fait de la résistance !21 février : Hydrolienne fluviale. Un projet unique au monde dans le Rhône 20 février : Aulne. Le grand retour du saumon ?18 février : Billiers. Les huîtres sauvages menacent le port17 février : Aquaculture. Des dérives pointées du doigt 15 février : Dauphins. Hécatombe en Atlantique14 février : Groix. Une fumaison artisanale à Port-Tudy13 février : Nouvelle-Zélande. Des baleines échouées regagnent le large9 février : vacances de février rendez-vous à Oceanopolis !
Accueil > Actualités de la mer > Quotas de bar. Ligneurs et plaisanciers préservés

Quotas de bar. Ligneurs et plaisanciers préservés

Dernière mise à jour le lundi 7 novembre 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 04 Novembre 2016
Visualiser l’article original


La Commission européenne a formulé ses propositions sur la pêche au bar, au nord d’Audierne (29). Les ligneurs sont préservés.
Les plaisanciers obtiennent dix prises par mois. Les conditions restent strictes pour les senneurs et les chalutiers de fond. Les pélagiques sont interdits.

Les stocks de bar sont surexploités dans les eaux européennes.
Les scientifiques du Conseil international pour l’exploration de la mer (CIEM) sont formels.
En juin, ils ont d’ailleurs préconisé l’interdiction totale de sa pêche dans la zone Nord, au-delà de la pointe du Raz et dans la Manche.

La Commission européenne en a tenu compte dans ses propositions de quotas halieutiques pour 2017.
Propositions qui devront cependant être validées par le conseil des ministres européens de la pêche en décembre.

Pas de pêche le temps de la reproduction

À une interdiction totale, la Commission a préféré une modulation favorable aux ligneurs qui pratiquent une pêche traditionnelle de qualité (à l’hameçon) respectueuse de la ressource. Leurs prélèvements restant faibles en volume.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/economie/quotas-de-bar-ligneurs-et-plaisanciers-preserves-04-11-2016-11279398.php#JwvrUsKM955t5fQp.99

.../...

Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP