26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Quotas de pêche : l’UE menace les Féroé

Quotas de pêche : l’UE menace les Féroé

Dernière mise à jour le mercredi 22 mai 2013

Article paru
sur le site "Le Figaro nautisme"20 Mai 2013
Visualiser l’article original


L’Union européenne envisage de fermer ses ports aux bateaux de pêche des îles Féroé en signe de protestation contre la forte augmentation des quotas de harengs fixés par ce territoire danois, a fait savoir la Commission européenne.

Les Féroé, archipel peuplé de 50.000 habitants et situé au nord de l’Ecosse, forme une province autonome du royaume du Danemark qui, contrairement à la "métropole", n’est pas membre de l’UE.

Les menaces de l’UE font suite à la décision des Féroé de doubler leur quota de pêche de harengs pour cette année, malgré les appels de scientifiques en faveur d’une réduction d’un quart des prises globales dans une zone maritime partagée avec l’UE, la Russie, la Norvège et l’Islande.

Pour la Commission européenne, la décision des Féroé menace la pérennité des stocks de harengs dans cette partie de l’Atlantique Nord. Elle a averti qu’elle envisageait également d’interdire les importations de harengs en provenance des Féroé.

Les autorités des Féroé justifient l’augmentation du quota de prises par l’accroissement des stocks de harengs dans leurs propres eaux, mais aussi par la part traditionnellement faible de prises réservées aux pêcheurs des Féroé

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP