17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas
Accueil > Actualités de la mer > Quotas réduits : la pêche normande en alerte

Quotas réduits : la pêche normande en alerte

Dernière mise à jour le vendredi 8 novembre 2013

Article paru
sur le site "OuestFrance-entreprise" - 07 Novembre 2013
Visualiser l’article original



« 2014 se présente très mal pour la pêche normande », alerte Richard Brouzes, directeur de l’Organisation des producteurs de Normandie. « En proposant de réduire encore de 20 % nos quotas de raie bouclée et de 45 % et 17 % ceux de sole et de plie en Manche Est, l’Europe va mettre en sérieuses difficultés nos chalutiers hauturiers, mais aussi les côtiers. » L’OPBN a fait ses calculs, pour les plus grandes unités, la raie bouclée pèse 20 % du chiffre d’affaires. « Sole et plie représentent 70 % de celui des petits bateaux en été. »
Tous les ans, les quotas de pêche sont renégociés au niveau européen. Chaque ministre des pêches se livre alors à une discussion de marchand de tapis pour obtenir les meilleures conditions d’accès à la ressource pour ses pêcheurs. « Cette réduction de la raie bouclée, après les moins 10 % de l’an dernier, nous paraît injustifiée », plaide Richard Brouzes. « Cette variété est en bonne santé, sa biomasse a doublé ces dernières années. »
Mais comme la raie brunette, interdite de pêche en Manche depuis des années, malgré l’importance des stocks constatée en mer à chaque marée, la raie bouclée fait partie de la catégorie des requins, espèce protégée. « Et là, nous nous heurtons au dogmatisme », se désole le directeur de l’OPBN. « Résultat, nous limitons notre effort de pêche à 3,5 tonnes par mois et par bateau pour tenir dans le quota alloué. » Le reste est rejeté en mer. « Incohérent ! Car dans le même temps, Bruxelles nous demande de tendre vers le « zéro rejet en mer ».
La raie est aussi victime de maigres investissements en connaissances scientifiques et « d’un principe de précaution excessif ».

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP