15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk
Accueil > Actualités de la mer > Rade de Brest. Les étoiles de mer pullulent

Rade de Brest. Les étoiles de mer pullulent

Dernière mise à jour le lundi 16 mars 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 14 Mars 2015
Visualiser l’article original



La coquille Saint-Jacques de la rade de Brest n’a pas été pêchée, cette année, à cause d’un taux trop important de toxine ASP.
La récolte s’annonce exceptionnelle à la reprise. À moins que les étoiles de mer n’engloutissent la part du gâteau ! Formidable prédateur de coquilles Saint-Jacques et de pétoncles, les étoiles de mer se sentent à l’aise en rade de Brest.
Particulièrement sur les gisements laissés au repos pour cause de toxine ASP. « Quand on ne travaille pas un gisement, les étoiles de mer se développent », observent les marins-pêcheurs, pas persuadés que le stock restera intact le temps de la fermeture de la pêche.
Noël Uguen, pêcheur expérimenté en rade de Brest, constate une nette recrudescence des étoiles de mer dans ses filets. « Parfois, j’en remonte tellement que je renonce à les retirer du filet. Je les replonge telles quelles en attendant qu’elles se détachent d’elles-mêmes dans un autre secteur. Il suffit d’avoir une coquille Saint-Jacques dans les mailles pour être complètement envahi ».
L’exemple des Glénan Certains endroits sont tapissés d’étoiles, comme dans la baie de Roscanvel et de Camaret (où la pêche à la coquille a pratiquement disparu).
D’autres gisements de coquilles s’en sortent mieux. Pour le scientifique de l’Ifremer, chargé du suivi de la coquille Saint-Jacques, Dominique Le Gal, les secteurs épargnés par la pêche pendant plusieurs années (comme les Glénan, fermés pendant quatre ans) ne favorisent pas systématiquement le développement des étoiles de mer. Même constat de la part de Florian Breton, employé à l’écloserie de coquilles Saint-Jacques de Plougastel. « Les étoiles se nourrissent de coquilles et de pétoncles, c’est vrai, mais je ne les vois pas nettoyer un gisement entier. Idéalement, il faudrait mener des campagnes de récolte d’étoiles, un peu comme on viendrait nettoyer un terrain ». Champ libre À une époque, avant d’ensemencer les jeunes coquilles, des campagnes de ramassage des étoiles de mer étaient réalisées à l’aide d’un engin spécifique.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP