13 décembre : Coquilles. À bord de l’Eter Vag12 décembre : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 190011 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante !
Accueil > Actualités de la mer > Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la (...)

Rade de Brest. Qualité de l’eau : le préfet jette un pavé dans la mare

Dernière mise à jour le vendredi 5 octobre 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 26 Septembre 2018
Visualiser l’article original


Dans un document de dix pages, le préfet du Finistère livre un diagnostic très sévère sur l’état sanitaire de la rade de Brest. « Un constat salutaire », juge Eau et Rivières qui demande toutefois à l’État d’assumer ses propres responsabilités.

Plus de 20 ans de fiches actions sur les bassins-versants de l’Elorn et de l’Aulne, des millions d’euros engloutis dont une grosse partie aux frais des contribuables… Pour quels bénéfices dans la rade de Brest ? Certes, des améliorations ont pu être notées au fil des années. Mais « les résultats de la lutte contre les contaminations demeurent insuffisants, ce qui pénalise l’économie maritime et littorale », pointe sans détour le préfet du Finistère.
En juillet dernier, Pascal Lelarge a adressé un document d’analyse d’une dizaine de pages aux deux présidents des Commissions locales de l’Eau des SAGE de l’Elorn et de l’Aulne. Ces deux Parlements de l’Eau sont chargés de la mise en cohérence des actions pour la reconquête de la qualité de l’eau et des milieux à l’échelle des deux bassins-versants, dont la rade de Brest constitue le réceptacle.

35 communes dotées de stations d’épuration non conformes

« Ces territoires amont présentent de nombreuses sources de contamination, in fine absorbés par le milieu », constate le préfet, en listant de nombreux facteurs de déséquilibres qui menacent l’activité des pêcheurs et conchyliculteurs.

…/...
Lire l’article complet sur ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP