18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Réchauffement climatique. Il faut agir vite

Réchauffement climatique. Il faut agir vite

Dernière mise à jour le mercredi 5 novembre 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 00 Novembre 2014
Visualiser l’article original



1. Quels sont les signes du réchauffement ? Côté températures, la moyenne globale à la surface de la planète a gagné 0,85 °C entre 1880 et 2012, une vitesse inédite ; les trois dernières décennies ont été successivement les plus chaudes depuis 1850 ; la température à la surface des océans s’est élevée de 0,11 °C par décennie entre 1971 et 2010. Les précipitations se sont accrues depuis 1901.
L’acidité des océans a, elle, augmenté de 26 %, en raison de l’absorption d’une partie des émissions de CO2 (30 %). En Arctique, la surface moyenne annuelle de la banquise a diminué de 3,5 à 4,1 % par décennie entre 1979 et 2012. À noter que l’Antarctique suit le chemin inverse (+ 1,2 à 1,8 %), même si certaines régions de ce continent ont perdu de la glace. Entre 1901 et 2010, le niveau moyen des océans s’est élevé de 19 cm.
2. Quelles sont les causes ? les émissions annuelles de gaz à effet de serre (GES) sont plus élevées que jamais : en 2010, elles ont atteint 49 gigatonnes d’équivalent CO2 ; les énergies fossiles et l’industrie ont représenté 78 % des émissions entre 1970 et 2010. La moitié des émissions ont eu lieu au cours des 40 dernières années ; les concentrations de GES (CO2, méthane et protoxyde d’azote) dans l’atmosphère sont les plus élevées depuis 800.000 ans.
3. Quels sont les impacts actuels ? Ils sont déjà visibles sur tous les continents : précipitations accrues dans certaines zones et en baisse ailleurs, répartition modifiée des espèces marines et terrestres, rendements agricoles globalement en baisse, vagues de chaleur plus fréquentes en Europe, Asie, Australie.
4. Comment vont évoluer les émissions ? En l’absence de nouvelles mesures pour réduire les émissions, la planète suit le scénario le plus élevé, correspondant à une hausse globale des températures à la fin du XXIe siècle de 3,7 à 4,8 °C par rapport à 1850-1900. Pour maintenir la hausse globale des températures sous le seuil des 2 °C, les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent être réduites de 40 à 70 % entre 2010 et 2050, et disparaître totalement d’ici à 2100, estiment les scientifiques. Cela implique de se détourner massivement des énergies fossiles, d’améliorer fortement l’efficacité énergétique, de limiter la déforestation, etc, et d’investir pour cela des centaines de milliards de dollars d’ici à 2030. 5. Quels seront les impacts futurs sur l’économie

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP