17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"10 août : Requin-pèlerin. Toujours bien mystérieux9 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"8 août : Le Chili devient le premier pays d’Amérique latine à interdire les sacs en plastique8 août : Alimentation. Manger des algues n’est pas si bon pour la santé 6 août : Des raies dangereuses se rapprochent des côtes françaises1er août : La colère de Laury Thilleman contre le plastique dans la mer31 juillet : La mer sera bientôt dans la Constitution26 juillet : Pêche au bar. Les ligneurs s’en prennent aux bolincheurs24 juillet : Paradeep. À l’abordage du marché nautique ! 23 juillet : Brexit. Les pêcheurs toujours dans le bleu 21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables
Accueil > Actualités de la mer > Recherche. Catherine Dupont fait parler les coquillages

Recherche. Catherine Dupont fait parler les coquillages

Dernière mise à jour le lundi 24 novembre 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 24 Novembre 2014
Visualiser l’article original



Petite, on l’imagine bien se coller l’oreille aux coquillages pour écouter la mer.
Aujourd’hui, Catherine Dupont, chercheuse au CNRS à Rennes, les fait parler, ces coquillages. Pour qu’ils racontent la vie de nos ancêtres sur le littoral, depuis la Préhistoire.
Médaille de bronze 2014 du CNRS, Catherine Dupont est l’une des rares spécialistes en archéomalacologie de France. Son travail depuis sept ans : fouiller les dépotoirs de mollusques et coquillages sur le littoral pour connaître la vie des chasseurs-cueilleurs qui s’y sont succédé au fil des millénaires. « Ces populations du Mésolithique étaient totalement dépendantes de leur environnement pour leur alimentation », explique Catherine Dupont : « Ils pêchaient, en grande quantité, des moules, bigorneaux, huîtres, palourdes, coques et, espèces moins connues, monodontes et scrobiculaires.
Ces coquillages existent toujours mais ne sont plus consommés. Ils l’ont été durant la Seconde Guerre mondiale. Mais, après, les gens les ont bannis car ils étaient devenus des symboles de privation ».
Des teintures « flashy » Il y a 8.000 ans, les hommes n’avaient pas le choix. L’élevage et l’agriculture, aux ressources plus maîtrisées et diversifiées, lèveront cette dépendance plus tard. Ceci étant, les coquillages vont conserver toute leur importance, souligne la chercheuse.
Des gisements colossaux de vestiges - 1.700 m sur 25 m de 1 à 2 m de haut - ont ainsi révélé que les huîtres étaient décoquillées massivement au Moyen Âge pour être exportées : « Le début de la surexploitation et de la disparition des bancs naturels »
Fouilles archéologiques et archéomalacologie
https://www.youtube.com/watch?v=2x83JpxIYSU

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP