18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion
Accueil > Actualités de la mer > Recyclage des bateaux. Une éco-redevance sur les ventes

Recyclage des bateaux. Une éco-redevance sur les ventes

Dernière mise à jour le samedi 21 février 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 19 Février 2015
Visualiser l’article original


Dans tous les ports, au fond des jardins... des bateaux de plaisance en bout de course gisent, abandonnés.
L’amendement Dantec voté mardi au Sénat prévoit une éco-contribution au niveau des fabricants dès 2017 pour financer une filière structurée de recyclage. À ce jour, c’est le dernier propriétaire du bateau qui en finance l’enlèvement et le recyclage. Prohibitif pour certains, le coût de l’opération favorise les abandons.
« Une filière de recyclage structurée, c’est la réponse à une vraie préoccupation », estime Brieuc Morin. Le directeur de la Sellor gère sept ports dans la rade de Lorient. Soit près de 3.000 bateaux « dont 1 % pose problème et quelques-uns sont proches de couler. Les propriétaires ont disparu ou sont insolvables. C’est donc à nous que revient la charge de la destruction ! ».
Les chantiers navals de stockage et d’entretien se retrouvent confronter au même problème. Des bateaux, dont les propriétaires ne donnent plus signe de vie, mobilisent une partie de leur espace foncier et plombent leur trésorerie. A l’unanimité, les professionnels du nautisme se prononcent pour une destruction-recyclage obligatoire qui résoudra en partie la pénurie des places aux pontons, la pollution visuelle et environnementale liée au vieillissement des coques en composite.
Ronan Colin, de la société Les Recycleurs bretons, le rappelle : « 20.000 bateaux de plaisance arrivent en fin de vie chaque année. Et le mouvement devrait s’accélérer avec les voiliers des années 70, grande période de la plaisance sans moteur ».
Désaccord sur l’éco-redevance En revanche, l’éco-redevance ne fait pas l’unanimité. Le sénateur (EELV) Ronan Dantec évoque les autres produits dont les filières de recyclage ont été organisées selon le principe pollueur-payeur... Mais l ?Aper déplore le mode de financement retenu. À la demande de la Fédération des industries du nautisme, cette association a mis en place un début de filière de recyclage.
Elle prévient : « Au 1e r janvier 2017, tous les bateaux abandonnés vont être envoyés au recyclage .../...

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP