19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Réensemencement de coques. Un premier bilan contesté

Réensemencement de coques. Un premier bilan contesté

Dernière mise à jour le vendredi 6 février 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 05 Février 2015
Visualiser l’article original



Le maire de Gâvres, Dominique Le Vouëdec, ne partage pas les conclusions optimistes du comité départemental des pêches sur le réensemencement en coques de la Petite mer de Gâvres. Selon le comité départemental des pêches maritimes et des élevages marins du Morbihan, l’opération de redynamisation du principal gisement de coques du Morbihan est positive (Le Télégramme d’hier). Le taux de survie des 20 millions de naissains de coques semés fin octobre s’élèverait à 65 %. Ce résultat très positif est contesté par le maire de Gâvres qui participait en sous-préfecture à la première réunion de suivi. « Le comité départemental ne dit décidément pas toujours tout sur cette opération. Cette fois, ce sont les résultats qui font l’objet d’une présentation trompeuse », affirme Dominique Le Vouëdec qui s’était opposé à cette opération assimilée à une « privatisation » de la petite mer de Gâvres. « Une perte supérieure à 50 % » « Selon ses représentants, les prélèvements effectués, sans témoin neutre, un taux de survie de 65 % aurait été constaté quelques semaines après l’ensemencement. Seulement, le comité départemental a oublié de dire qu’il a, à nouveau, constaté une perte supplémentaire de 25 % sur cette première estimation lors de la dernière grande marée ». Cette donnée, omise dans le communiqué du comité des pêches, aurait pourtant été confirmée lundi lors de la réunion à la sous-préfecture. « C’est donc une perte au moins supérieure à 50 % qu’il aurait déjà relevée,

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP