26 septembre : Objectif Plancton. Au service de la science 25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Réforme de la politique commune des pêches : « Cette interdiction des rejets (...)

Réforme de la politique commune des pêches : « Cette interdiction des rejets est inapplicable en l’état »

Dernière mise à jour le dimanche 17 juin 2012

Article paru sur le site "La Voix du Nord" - vendredi 15 juin 2012
Visualiser l’article original



Réforme de la politique commune des pêches : « Cette interdiction des rejets est inapplicable en l’état »

La politique commune des pêches (PCP) est selon la commission pêche de l’UE un échec. Il y a encore trop de bateaux pour de moins en moins de poissons.

Il faut donc réformer la PCP. Sur la base des propositions de la commission, les ministres européens se sont mis d’accord sur un projet qui va maintenant être examiné par les députés. Éric Gosselin (photo), directeur de la CME (environ 55 chalutiers étaplois), nous dit ce qu’il en pense.

- Que pensez-vous de la décision des ministres européens d’interdire les rejets de poissons progressivement selon un calendrier à négocier ?

« Cette mesure d’interdiction des rejets reste préoccupante pour une flottille artisanale comme la nôtre qui est multispécifique au sens où on pêche diverses espèces de poissons. Prenez ce qu’on appelle les prises accessoires. Quand on cible une espèce (maquereau, merlan, etc), on remonte automatiquement d’autres poissons pour lesquels on n’a pas forcément de quotas. Ce qui veut dire que si on rentre à Boulogne avec, on est en infraction. En cas de contrôle, on risque gros. Donc, on rejette ce poisson.

Lire l’article complet sur La Voix du Nord ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP