19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale
Accueil > Actualités de la mer > Requins. Le boîtier qui les tient à distance

Requins. Le boîtier qui les tient à distance

Dernière mise à jour le mardi 14 janvier 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 13 Janvier 2014
Visualiser l’article original



Éloigner les requins à l’aide d’un dispositif individuel ou d’un système de protection des plages. Avec son procédé Dearteck, une société de Saint-Malo est en pointe sur le sujet.

Tecknisolar-Seni s’apprête à lancer la production de ses boîtiers répulsifs à requins. L’innovation a été présentée récemment à La Réunion. La société bretonne vise aussi l’Australie et l’Afrique du Sud.

Avec des attaques de plus en plus médiatisées et des enjeux économiques qui frappent de plein fouet les plages impactées, l’invention des Malouins commence à produire son effet. Alors que les pays concernés dépensent des sommes pharaoniques pour assurer la surveillance ou organiser la chasse aux requins côtiers, Pascal Barguirdjian surfe sur une tout autre approche. Au lieu de s’employer à détruire les requins au sein de leur milieu, pourquoi ne pas chercher à les éloigner à l’aide d’un équipement portatif ou d’un dispositif déployé le long de la plage. « Le sujet est très sensible, les autorités, les associations écologistes et les surfeurs ont bien du mal à s’entendre sur une stratégie », résume le chef d’entreprise.

« Les enjeux et les intérêts sont souvent opposés. Notre système propose un niveau de protection qui a fait ses preuves au cours de nos différents essais en mer à l’Ile Maurice, à La Réunion ou dans les Caraïbes ».

Trois versions
Le Dearteck est décliné en trois versions. Un petit pistolet pour plongeur qui permet, à l’aide d’un faisceau dirigé sur l’animal, de l’éloigner. Les surfeurs peuvent, quant à eux, installer à l’arrière de leur planche un boîtier miniaturisé qui émet en permanence une onde répulsive. Enfin, des émetteurs accrochés à des bouées disposées le long d’une plage établissent un rideau de protection et une aire de baignade ou d’activité nautique théoriquement sécurisée. Les boîtiers se rechargent grâce à l’énergie solaire et fonctionnent jour et nuit.

Brouiller les sens
« Nous avons développé un aveuglement par ultraviolets pulsés qui gêne l’acuité du requin, couplé à une onde acoustique qui déstabilise ses éléments sensoriels dans un rayon de 200 m. Sans dommage pour l’animal ! », assure le concepteur. Pour les surfeurs, le petit boîtier « scratché » sur la planche est également relié à la jambe du surfeur à l’aide d’un leash. « La protection continue même séparée de la planche ».

Avec le développement des sports d’eau et des immenses intérêts économiques pour les régions impactées, le marché est gigantesque. « Avec une soixantaine d’emplois à la clé, la production serait idéalement positionnée à La Réunion pour attaquer le marché australien et sud-africain ! ». Une délégation australienne est d’ailleurs venue ce week-end découvrir le dispositif français au Salon de la plongée, à Paris.

Jusqu’à 100.000 €
Les boîtiers individuels seront commercialisés autour de 850 € pièce

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP