25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale5 juin : Pollution plastique en mer : le navigateur François Gabart lance l’alerte4 juin : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juin : Criées. Innover pour plus de compétitivité 2 juin : Guadeloupe : des écoles fermées à cause des sargasses1er juin : Environnement : les "poubelles de la mer" arrivent en France31 mai : En Gironde, les policiers de la mer traquent les braconniers à l’anguille30 mai : Sargasses : Girardin déplore l’inaction des précédents gouvernements29 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent28 mai : Qu’arrive-t-il aux lançons sur les plages bretonnes ? 26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans
Accueil > Actualités de la mer > Requins en danger en Méditerranée : l’UE accusée de manquer à ses (...)

Requins en danger en Méditerranée : l’UE accusée de manquer à ses engagements

Dernière mise à jour le lundi 13 février 2012

Article paru sur le site "Agrisalon.com" - Mercredi 08 Février 2012
Visualiser l’article original



Requins en danger en Méditerranée : l’UE accusée de manquer à ses engagements

L’Union européenne tarde à adopter des mesures de précaution pour assurer la conservation de dix espèces de requins et raies en danger dans la Méditerranée où elles sont victimes de surpêche, accuse mercredi Oceana, l’organisation internationale de conservation marine.

« Il est incompréhensible que la Commission européenne prenne autant de temps pour définir sa position sur un sujet aussi simple : des espèces gravement menacées de requins et de raies nécessitent urgemment d’être mieux protégées », selon Allison Perry, chargée de la campagne faune marine à Oceana Europe.

Bruxelles n’a toujours pas défini sa position en indiquant, selon Oceana, que « plus de temps était nécessaire pour effectuer des consultations internes » au sein de l’UE. Selon l’Ong, la Commission européenne aurait même mis en garde lors d’une réunion en décembre contre l’adoption de mesures de protection pour les espèces menacées « car cela inclurait trop d’espèces à forte valeur commerciale ».

Oceana invite ainsi l’UE à mettre à profit la réunion semi-annuelle, ouverte mercredi à Paris, des parties contractantes à la Convention de Barcelone pour « agir enfin ». Cette réunion, rassemblant les représentants des décideurs de 21 pays de la Méditerranée et l’UE, va examiner les moyens de protéger dix espèces de requins et raies menacées et en voie de disparition. Il s’agit notamment des requins marteaux et requins taupes bleus, très prisés pour leurs nageoires et ailerons à forte valeur commerciale en Asie et qui ont subi des déclins de population de plus de 99 % sur un siècle dans certaines parties de la Méditerranée.

« Avec 41 % des requins et raies considérés comme menacés, alors que la moyenne mondiale est de 17 %, la Méditerranée est la région du monde la plus sinistrée pour ces espèces », selon Oceana. L’Ong rappelle que malgré l’interdiction de pêche pour certaines espèces comme le requin taupe commun, « la plupart des pêcheries de requin demeurent exploitées sans mesure de gestion ».



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP