18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Ressources souterraines en eau : on en sait un peu plus sur le potentiel (...)

Ressources souterraines en eau : on en sait un peu plus sur le potentiel français

Dernière mise à jour le mercredi 8 octobre 2014

Article paru
sur le site "" - 00 septembre 2014
Visualiser l’article original



En France, les réserves d’eau souterraines alimentent 60% de l’eau potable distribuée aux habitants. Elles font donc l’objet de beaucoup d’attention sur les plans qualitatif et quantitatif. Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) est l’un des acteurs publics chargé de suivre ces facteurs notamment avec la réalisation régulière d’un état des nappes d’eau souterraine.

Basé sur le suivi de 1.700 points de mesure, le dernier bilan daté du 1er septembre signale que 87% des réservoirs affichent un niveau normal ou supérieur à la normale. Les bassins Adour-Garonne, Artois-Picardie, la vallée du Rhône et l’Alsace sont en situation particulièrement favorable grâce aux précipitations survenues depuis septembre 2013 et plus récemment en août dernier.

La recharge des nappes a déjà commencé : "On note fin août une proportion croissante de points qui deviennent à nouveau stables (29%) ainsi que de points orientés à la hausse (27%). Cette situation de bascule est assez exceptionnelle pour sa précocité par rapport aux années précédentes : en 2013 à la même époque, 77% des points étaient encore en baisse", constate Philippe Vigouroux, responsable eau minérale au BRGM.

Une nouvelle carte hydrogéologique

Outre ce suivi mensuel, le BRGM est en train de finaliser la révision de la carte hydrogéologique de la France. Présentée à Marrakech au congrès de l’Association internationale des hydrogéologues (AIH), cette nouvelle carte actualise les connaissances et se veut plus précise que la version précédente de 1978.

Réalisée avec une résolution supérieure (échelle 1/1.000.000e contre 1/1.500.000e pour la précédente), la carte s’appuie sur le nouveau référentiel hydrogéologique français BD Lisa. Ce dernier fournit un découpage du territoire en unités hydrogéologiques définies selon leur formation géologique (alluviale, sédimentaire, volcanique….), leur lithologie (sables, calcaire…) et leur perméabilité, c’est-à-dire leur plus ou moins grande capacité à fournir de l’eau.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP