25 septembre : Algues brunes. Le bon filon d’une entreprise bretonne rticle paru sur le site "Le Télégramme :"...24 septembre : Bar. Le ras-le-bol des ligneurs 23 septembre : La Bretagne ne veut pas rater le train 22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert22 septembre : Rade de Brest. Coquilles : la campagne devrait passer au vert21 septembre : Le Croizic. La première éolienne flottante française a commencé à produire de l’électricité 20 septembre : La Dominique, premier pays au monde à interdire le plastique18 septembre : Coquille Saint-Jacques. Pêcheurs français et britanniques trouvent un accord 17 septembre : Un cluster pour booster la filière algues 15 septembre : Requin-taupe, travaux et raid 14 septembre : Pêche. Un drone de surveillance en test à Plouézec [Diapo et vidéo] 13 septembre : Coquille Saint-Jacques : échec des négociations entre Français et Britanniques12 septembre : La haute mer, un bien commun pas encore protégér11 septembre : Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées chez vous10 septembre : « The Ocean Cleanup », un énorme extracteur, va nettoyer le vortex de déchets dans le Pacifique8 septembre : Coquille Saint-Jacques. « Blocage » des négociations entre pêcheurs français et britanniques8 septembre : Climat. Jean Jouzel : « Il faut agir tout de suite » 7 septembre : Saint-Jacques. Accord renouvelé entre pêcheurs britanniques et français 6 septembre : Pêche au bar. L’interdiction levée pour les pêcheurs amateurs 5 septembre : Haute mer. Un réservoir de ressources génétiques en manque de régulation 4 septembre : Consommation d’algues : attention au risque d’excès d’iode !3 septembre : CO2, la mer défoncée à l’acide 2 septembre : Mer. Les pros du port défendent Brest et Roscoff1er septembre : Pêche au gros. « Perfection ou punition »31 août : Le saviez-vous ? Des orques croisent en mer d’Iroise31 août : Pêche au thon rouge. C’est du sport ! 30 août : Poisson cru. Gare à l’Anisakis 29 août : Saint-Jacques. Pêcheurs français et anglais s’affrontent en mer 28 août : Saint-Brieuc. Patrons-pêcheurs et acolytes condamnés pour un trafic de coquilles27 août : Glénan. Une baleine à bec échouée aux Moutons25 août : Chaleur estivale. Le thon aime, les huîtres et moules souffrent 24 août : Lorient. Keroman : la belle saison de la sardine et du thon23 août : Pêcher un bar et le garder. L’amende peut être salée22 août : Des huîtres pour faire revenir la biodiversité dans la mer du Nord 21 août : Côtes-d’Armor. Ils sont accueillis par un requin en rentrant au port 20 août : Algues vertes. En retard, elles sont de retour 18 août : Floride. La vie aquatique de la côte ouest décimée par une « marée rouge » 17 août : Le Canada veut interdire des pesticides nocifs pour les abeilles16 août : Fil & Fab. Des objets fabriqués à partir de filets de pêche 15 août : Finistère. Poisson cru : la préfecture appelle à la vigilance 14 août : Eau de mer. 22 degrés en rade de Brest ! 13 août : Insolite Bientôt des crevettes "Made in Bretagne"
Accueil > Actualités de la mer > Retour sur la station de comptage du barrage de Decize, en place depuis mai (...)

Retour sur la station de comptage du barrage de Decize, en place depuis mai 2009

Dernière mise à jour le vendredi 19 avril 2013

Article paru
sur le site "LeJDC" - Avril 2013
Visualiser l’article original


C’est un véritable bunker, avec une porte de sas étanche, en cas de crue. Comme dans les films. Une chaîne aux maillons démesurés, tenue par un cadenas gros comme le poing, en assure la fermeture. Le seul qui en a la clé, c’est Timothé Parouty, chargé d’étude à l’association Logrami (Loire Grands Migrateurs).

Après avoir franchi l’assourdissant pont, depuis la rive de Saint-Léger-des-Vignes, il dévale le dédale d’escaliers. Se dirige vers la passe à poissons. Puis ouvre l’endroit secret. L’une des deux seules stations de comptage, que le plus long fleuve de France possède. L’autre se situant à Roanne. Et comme toute niche protégée qui se respecte, une caméra est là. Sauf que…
Un historique
des passages effectué

L’’il affiné, elle ne guette pas les va-et-vient des hommes. Mais plutôt ceux des poissons migrateurs. Aloses, anguilles, saumons, ou lamproies marines. Et ce, 24h\24, 7j\7, depuis mai 2009. « C’est devenu un outil indispensable », affirme Timothé. « Car ça nous permet de faire un suivi biologique de grande ampleur. Nous pouvons correctement évaluer les populations des différents migrateurs, avec ce suivi en continu. Avant 2009, la caméra ne fonctionnait que pendant trois mois de l’année. Cela dit, c’était à la bonne saison. »
Aujourd’hui, Logrami est capable d’effectuer un historique des passages, et d’avoir un recul suffisant pour analyser le retour aux sources des populations. À titre d’exemple, 11.990 aloses se sont fait « flasher » en 2007, et en trois mois. Elles n’étaient que 6 en 2012. À l’inverse, aucun saumon n’est passé par la station de comptage decizoise en 2009. L’an dernier, 25 sont remontés.
Travail d’analyse

« Une preuve que nous sommes sur la voie du succès concernant ces reproducteurs », sourit le chargé de mission. « Et l’on croit que l’alose s’est éteinte. Mais ce nombre de passages n’est pas exhaustif. Car cette espèce a pu trouver une zone de reproduction en aval qui lui correspond. De toute façon, la baisse est un phénomène national. »

Le travail ne s’arrête donc pas au comptage. « Nous cherchons à affiner les résultats, en faisant un suivi de la reproduction et une étude des zones de fraie », avance Timothé Parouty. « Mais il y a beaucoup de paramètres que nous ne maîtrisons pas, pour comprendre certains déclins. Ce qu’il se passe en mer, la pêche, la pollution, les barrages à franchir… Le saumon ne revient que cinq ans plus tard sur son lieu de naissance. Certains se perdent et finissent dans l’Aroux ou l’Allier. » Données recueillies et analysées, c’est souvent le Ministère de l’écologie ou les fédérations de pêche qui s’en servent, pour mener à bien des actions.

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP