21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc
Accueil > Actualités de la mer > SNSM. Nolwenn Korbell, marraine tous temps

SNSM. Nolwenn Korbell, marraine tous temps

Dernière mise à jour le mercredi 9 mars 2016

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 08 Mars 2016
Visualiser l’article original


Affecté à la station SNSM de Sein depuis début février, le canot de sauvetage flambant neuf de l’île est à Douarnenez pour la semaine. L’occasion d’une première rencontre avec sa future marraine, la chanteuse Nolwenn Korbell, tout aussi fougueuse...

Successeur du Ville de Paris (ci-dessous), le nouveau bateau de sauvetage de Sein se nomme Yves et François Olivaux, du nom de l’époux et du fils de celle qui a fait un legs pour le financer (1,4 M€), Nelly Olivaux. Le rutilant navire est amarré à couple de son aîné dans le Port-Rhu depuis hier et pour toute la semaine. Ce canot tous temps (CTT) de 17,80 m bourré de technologie est insubmersible et autoredressable. Une prouesse.
Baptême en grande pompe

C’est le premier CTT de la nouvelle génération des bateaux de sauvetage. Il peut accueillir à son bord jusqu’à 70 naufragés, le double de son prédécesseur. Livré à la station SNSM de Sein le 5 février, il vient à Douarnenez pour que soient effectués les contrôles d’usage après ses premières heures de navigation. Et le 29 avril, ce prototype sera baptisé, à Sein et en grande pompe. La bénédiction sera célébrée par l’évêque de Quimper et du Léon, en présence de 300 invités et de la marraine du bateau, la chanteuse et comédienne douarneniste bretonnante Nolwenn Korbell.
Sein, « la plus belle scène du monde »

« La demande venant de François Spinec, ça a été oui tout de suite, commente la future marraine. Il fait partie de ces gens qui parlent encore breton au quotidien et à Sein, ceux qui parlent breton ont encore un rapport très vivant à la langue. Ensuite, c’est Sein. Une île qui m’émeut. J’ai chanté là-bas en 2013, pour la première Nuit Blanche. Le quai de Sein, c’est la plus belle scène du monde, non ? Et enfin, être marraine d’une vedette de sauvetage, c’est un symbole très fort. Secourir d’autres humains, ce n’est pas rien ! Je suis très honorée, même si je ne sais pas encore en quoi consistera ma mission ».
Un vrai rôle d’ambassadrice

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP