13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk4 juillet : Activités nautiques. Un service de prévisions gratuites 3 juillet : Fumaison Groix renoue avec la tradition30 juin : Brest. À Océanopolis, la famille manchot s’agrandi29 juin : Écloserie. Des pétoncles noirs à l’essai28 juin : Sein. Les grands dauphins comme dans un écrin21 juin : Coquillages en rade de Brest. Le point sur les interdictions en cours 9 juin : Manche : il n’y aura pas de moules de Barfleur cet été
Accueil > Actualités de la mer > Saint-Jacques. De nombreuses coquilles trop petites

Saint-Jacques. De nombreuses coquilles trop petites

Dernière mise à jour le jeudi 20 octobre 2016

Article paru
sur le site "" - 00 Octobre 2016
Visualiser l’article original


Les premières coquilles Saint-Jacques arrivent sur les étals. Afin d’éviter de décimer le fameux bivalve, les gisements bretons font l’objet de prélèvements cadrés. Sur le plus important d’entre eux, celui de Saint-Brieuc, les pêcheurs sont dans l’expectative : les Saint-Jacques n’ont pas assez grossi.

1. Trop de coquilles sous-taille à Saint-Brieuc.
C’est le constat d’Ifremer qui procède, tous les ans, à des prélèvements pour suivre l’évolution du bivalve, sur le gisement principal de Saint-Brieuc, le plus important de toute la Bretagne. « Il y a de la coquille, mais 26 tonnes d’adultes ne sont pas à la taille autorisée de 10,2 cm », commente Alain Coudray, le président du comité des pêches des Côtes-d’Armor.

.../...

Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP