29 mai : Moules Mystérieuse hécatombe en rade de Brest12 mai : Rade de Brest. Les daurades royales repassent à l’attaque 10 mai : Lanvéoc. L’École navale attend 200 bateaux 5 mai : Bretagne. Les phares d’Iroise classés Monuments historiques 4 mai : Morbihan. 1,2 million de naissains de Saint-Jacques déversés en mer 30 avril : plozévet. Des milliers de lançons échoués sur la plage29 avril : Palourdes. Le compte est bon à Martin-plage27 avril : Toxines. Des interdictions de pêche en rade de Brest 26 avril : Une larve dévoreuse de plastique, nouvel espoir pour l’environnement 24 avril : Océan Arctique : découverte d’une importante zone d’accumulation des déchets plastiques au nord de l’Europe19 avril : Pétoncle. L’or noir de la rade de Brest15 avril : Côtes-d’Armor. Un homard bleu très rare pêché dans la baie de Saint-Brieuc
Accueil > Actualités de la mer > Saint-Jacques. De nombreuses coquilles trop petites

Saint-Jacques. De nombreuses coquilles trop petites

Dernière mise à jour le jeudi 20 octobre 2016

Article paru
sur le site "" - 00 Octobre 2016
Visualiser l’article original


Les premières coquilles Saint-Jacques arrivent sur les étals. Afin d’éviter de décimer le fameux bivalve, les gisements bretons font l’objet de prélèvements cadrés. Sur le plus important d’entre eux, celui de Saint-Brieuc, les pêcheurs sont dans l’expectative : les Saint-Jacques n’ont pas assez grossi.

1. Trop de coquilles sous-taille à Saint-Brieuc.
C’est le constat d’Ifremer qui procède, tous les ans, à des prélèvements pour suivre l’évolution du bivalve, sur le gisement principal de Saint-Brieuc, le plus important de toute la Bretagne. « Il y a de la coquille, mais 26 tonnes d’adultes ne sont pas à la taille autorisée de 10,2 cm », commente Alain Coudray, le président du comité des pêches des Côtes-d’Armor.

.../...

Lire l’article complet …



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP