21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?
Accueil > Actualités de la mer > Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer

Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer

Dernière mise à jour le mardi 8 mai 2018

Article paru sur le site "Le Télégramme :"
- 06 Mai2018
Visualiser l’article original


Comprendre le développement cellulaire responsable de la croissance des cancers en étudiant l’huître. Pour la première fois, une équipe de chercheurs s’intéresse aux capacités de ce mollusque d’activer ce développement mais aussi et surtout de le désactiver.

« C’est la première fois qu’on regroupe des biologistes marins et des chercheurs en cancérologie pour étudier certains mécanismes de l’huître », assure Charlotte Corporeau, du laboratoire Physiologie des invertébrés de l’Ifremer, l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer qui coordonne le projet Mollusc, financé par la fondation Arc contre le cancer. Participent aussi l’Université de Bretagne occidentale (UBO), l’Inserm, le CNRS, l’Université de Paris Sud et le Centre méditerranéen de médecine moléculaire C3M. 
« Ce programme ouvre de nouvelles pistes de recherche basées sur les mécanismes ancestraux de l’huître », souligne Catherine Brenner, directrice de recherche au CNRS, spécialisée en oncologie et maladies cardio-vasculaires.
« Il y a des mécanismes communs entre l’huître et le cancer, c’est vraiment surprenant ! ». Régulièrement étudiée pour comprendre les impacts de la pollution sur l’environnement du fait de son fort potentiel d’accumulation de polluants et de métaux lourds, l’huître n’avait encore jamais été scrutée pour ses similitudes avec l’homme en matière de développement cellulaire.
Tout comme l’homme, le mollusque connaît l’effet Warburg, du nom du biologiste Otto Warburg qui a identifié en 1930 ce phénomène de développement cellulaire responsable de la croissance des cancers. Il est pour le moment irréversible chez l’homme. Mais l’huître creuse parviendrait à le contrôler. En laboratoire, les chercheurs de l’Ifremer ont démontré (Journal of Proteomics, 2014) qu’un stress de température bloquait le déclenchement de ce phénomène chez l’huître, une espèce qui contrairement à l’homme n’est pas capable de réguler sa température interne.

…/...
Lire l’article complet sur ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP