25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Sauvetage en mer. Charles Claden met sac à terre

Sauvetage en mer. Charles Claden met sac à terre

Dernière mise à jour le jeudi 19 décembre 2013

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 18 Décembre 2013
Visualiser l’article original



Une grande page de l’histoire du sauvetage maritime s’est tournée, le 8 décembre, date à laquelle Charles Claden, dit « Carlos », a mis définitivement sac à terre.

L’ancien commandant de l’Abeille-Flandre et de l’Abeille-Bourbon met, en effet, fin à une carrière qui l’aura vu participer à 365 opérations de sauvetage, dont 170 dans l’urgence.

Son parcours débute en 1973 avec son entrée à l’École de la Marine marchande du Havre. À sa sortie de l’école, il passera par la compagnie d’Orbigny, le Club-Méditerranée (en 1976) puis par le Bel-Espoir 2, pour son service national.

Son arrivée en 1980 aux Abeilles International s’inscrira dans la continuité de sa vocation de sauveteur. Se succéderont alors des opérations d’assistance et de sauvetage, compliquées et souvent dangereuses. Promu « senior salvage master » il participera au cours des dernières années à des opérations de dépollution et de renflouement.

À l’occasion de son départ, « Carlos » a recommandé à ceux restés à bord de ces remorqueurs qui sortent quand les autres rentrent au port « de faire attention à eux »

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP