13 décembre : Coquilles. À bord de l’Eter Vag12 décembre : L’année 2018 a été la deuxième plus chaude jamais enregistrée en Arctique depuis 190011 décembre : Baie de Somme. La densité des poissons a baissé de 80 % en 30 ans10 décembre : Les coquilles Saint-Jacques aussi mangent du plastique 8 décembre : Neoline. Les voiliers nantais transporteront des voitures Renault 7 décembre : Civelles. Un « trafic international » jugé à Nantes 6 décembre : #AlertePollution 5 décembre : Pollution des mers. Une concentration inquiétante de métaux lourds dans les plastiques 4 décembre : Saint-Philibert. Des plages envahies par des algues rouges 3 décembre : Dauphins. Les pélagiques font du bruit pour les sauver2 décembre : Grands fonds. Un labo commun entre Brest et la Chine 1er décembre : Bar. Les ligneurs craignent la fermeture de la pêche 30 novembre : Hx², la future voiture solaire à usage urbain d’Eco Solar Breizh29 novembre : Algues. L’or vert de la Bretagne28 novembre : Il est crucial de protéger la haute mer pour nous protéger27 novembre : Une bactérie mangeuse de CO2 découverte dans l’océan Pacifique26 novembre : Une chercheuse propose des solutions simples pour sauver les abeilles24 novembre : Ver marin. Visitez l’élevage qui révolutionne la greffe23 novembre : Des produits de la mer pour des gourmands pressés22 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires
Accueil > Les espèces > Poissons > Seiche Commune (n’est pas un poisson mais un céphalopode)

Seiche Commune (n’est pas un poisson mais un céphalopode)

Sepia officinalis

Dernière mise à jour le jeudi 13 septembre 2018

La seiche est désormais très recherchée et très consommée sur la France, en Europe et dans
beaucoup d’autres pays. Il est donc urgent d’instituer des quotas et des tailles de pêches plus importantes (actuellement 18 cm)


Seiche Commune

Seiche

Noms régionaux Morgat, Supion, sépion, chéchot
Seiche commune
Royaume-Uni
Common cuttlefisch
Allemagne
Titenfisch
Italie
Scarpetta
Espagne
choco, sipia
Taille commune relevée de 10 à 40 cm
Taille maximale à l’âge adulte 50 cm sans les tentacules)
Maturité sexuelle 12 mois en méditerranée, de 18 à 24 mois en Manche
Durée de vie maximale relevée
Profondeur habituelle de la surface à moins 100/150 m
Sédentaire non
Pélagique migrations saisonnières
État de la ressource évaluée ressource en forte baisse, surpêche professionnelle et de loisirs
Distribution Géographique Atlantique, Manche, mer du nord, Méditerranée
Mode de pêche Filets maillant de fond, casiers turlutes, leurres,
Reproduction oeufs noirs effilés et en grappes (appelés le plus souvent "Raisins de mer"
Pêche autorisée ou interdite :
du 1er janvier au 31 décembre

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour
18 cm

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite

Habitat et habitudes alimentaires de la seiche

Sur des fonds plutôt meubles, ou de graviers fins, mais aussi dans des algues et herbierd, enfoncée aux deux tiers dans le sédiment.
La seiche est un chasseur redoutable, grâce à ses deux longues tentacules de préhension, puis d’une salive toxique, et enfin de tentacules plus courtes, servant à tenir la proie solidement.
Elle se nourrit principalement de poissons, de mollusques, de crustacés et de coquillages.
Ses prédateurs sont surtout des gros poissons ou même des seiches plus grosses.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP