21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie
Accueil > Actualités de la mer > Senne danoise. La petite pêche proteste

Senne danoise. La petite pêche proteste

Dernière mise à jour le vendredi 7 mars 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 05 Fevrier 2014
Visualiser l’article original



Senne danoise. La petite pêche proteste

Pour ou contre la senne danoise, ce grand filet de plus en plus prisé dans le nord de l’Europe ? Les acteurs et les défenseurs de la pêche côtière bretonne n’en veulent pas et le font savoir. La question fait actuellement l’objet de discussions au sein d’un groupe de travail piloté par le Comité national des pêches. Entre chalut de fonds et senne tournante, la senne danoise pourrait voir son accès facilité à la bande côtière. C’est la crainte de l’association des Ligneurs de la pointe de Bretagne et de la plate-forme Petite pêche française, formulée dans un communiqué. « Cette technique conduit des bateaux de pêche parmi les plus gros bateaux français à intensifier leur présence dans la bande côtière dans les quelques secteurs géographiques qui leur sont aujourd’hui autorisés (Pays de Loire essentiellement). Parallèlement, ils multiplient les interventions pour obtenir un accès à l’ensemble de la bande côtière et notamment aux zones côtières Bretagne, Poitou-Charentes et Aquitaine. »

Décideurs intéressés

Les associations de petite pêche dénoncent « un parti pris manifeste » des instances nationales pour un accès facilité de l’engin dans la bande côtière, et ce « au mépris des délibérations locales ou régionales pour la plupart favorables à une interdiction pure et simple de l’engin dans la bande côtière ». « En répétant à l’envie qu’une délibération nationale l’emporte toujours sur les délibérations régionales, en dénonçant un possible anathème à l’encontre de tel ou tel engin, en réclamant d’entrée de jeu que soient imaginés des protocoles de cohabitation dans la zone des 6 à 12 milles, le Comité national des pêches prend fait et cause pour un accès facilité de l’engin dans l’espace côtier », résume Gwen Pennarun, le président de l’association des Ligneurs de la pointe de Bretagne et coprésident de la plateforme petite pêche. Vu les enjeux et les intérêts particuliers de certains décideurs oeuvrant au sein des comités de pêcheurs, les associations en appellent à l’arbitrage par les services de l’Etat.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP