21 juillet : Les députés inscrivent la préservation des mers et des océans dans la Constitution19 juillet : Pêche : un premier navire immobilisé grâce aux nouvelles normes de travail18 juillet : Mer d’Arabie. Une inquiétante « zone morte » ne cesse de s’étendre 17 juillet : Civelles. Le nouveau « trafic de stups »11 juillet : Marée orange. L’étonnante Noctiluca scintillans 10 juillet : Sud Finistère. Marée colorée : l’eau est redevenue claire [Vidéo] 9 juillet : Marée colorée. Le phénomène pourrait s’étendre, le phytoplancton en cause 5 juillet : Marseille : Un réseau de braconniers de poissons pêchés dans les calanques à la barre4 juillet : Poissons bleus. Des stocks stables 3 juillet : Baie de Concarneau. Un mystérieux champ de cratères unique en Europe 2 juillet : Algaia. « Le potentiel de la filière algue est considérable » 1er juillet : Le gouvernement lance un plan solaire pour porter le taux d’énergies renouvelables à 32% en 203030 juin : Océanopolis. « Objectif plancton » ce samed29 juin : Brexit. Brest accueillera le centre de surveillance maritime européen28 juin : à bord du bolide de la Police des Mers du Morbihan27 juin : Fouesnant. Un banc de dauphins filmé aux Glénan [Vidéo] 26 juin : L’huître triploïde, la mort de l’ostréiculture traditionnelle ?25 juin : Camaret (29) : Emmanuel Macron salue les sauveteurs en mer et garantit leurs moyens23 juin : Bretagne. Ils scrutent le bruit des hommes qui pollue les mer20 juin : Des pêcheurs bloquent les ports pour protester contre la pêche électrique19 juin : Boulogne-sur-Mer. Action pour protester contre la pêche électrique 18 juin : Voitures propres : la France rêve d’hydrogène 15 juin : Antilles. Un plan de lutte contre les sargasses14 juin : Sillon de Talbert. Plusieurs centaines de requins pris au piège de filets13 juin : Bouteilles en plastique. Des écoliers bretons font voter l’interdiction à la cantine12 juin : Coquillages. Restrictions de pêche en baie de Morlaix et en rade de Brest11 juin : "Un piège de plastique" : la mer Méditerranée compte plus d’un million de fragments de plastique au km²10 juin : Le coup de gueule du chef breton Olivier Roellinger9 juin : Mystère des sargasses : pourquoi les plages antillaises se couvrent-elles d’algues ?8 juin : Comment vraiment lutter contre la pollution plastique dans l’océan ?7 juin : Quiberon. Le réensemencement de coquilles Saint-Jacques a débuté ce mercredi6 juin : Du golfe de Guinée à la Thaïlande : les ravages de la pêche illégale
Accueil > Actualités de la mer > Senne danoise. La petite pêche proteste

Senne danoise. La petite pêche proteste

Dernière mise à jour le vendredi 7 mars 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 05 Fevrier 2014
Visualiser l’article original



Senne danoise. La petite pêche proteste

Pour ou contre la senne danoise, ce grand filet de plus en plus prisé dans le nord de l’Europe ? Les acteurs et les défenseurs de la pêche côtière bretonne n’en veulent pas et le font savoir. La question fait actuellement l’objet de discussions au sein d’un groupe de travail piloté par le Comité national des pêches. Entre chalut de fonds et senne tournante, la senne danoise pourrait voir son accès facilité à la bande côtière. C’est la crainte de l’association des Ligneurs de la pointe de Bretagne et de la plate-forme Petite pêche française, formulée dans un communiqué. « Cette technique conduit des bateaux de pêche parmi les plus gros bateaux français à intensifier leur présence dans la bande côtière dans les quelques secteurs géographiques qui leur sont aujourd’hui autorisés (Pays de Loire essentiellement). Parallèlement, ils multiplient les interventions pour obtenir un accès à l’ensemble de la bande côtière et notamment aux zones côtières Bretagne, Poitou-Charentes et Aquitaine. »

Décideurs intéressés

Les associations de petite pêche dénoncent « un parti pris manifeste » des instances nationales pour un accès facilité de l’engin dans la bande côtière, et ce « au mépris des délibérations locales ou régionales pour la plupart favorables à une interdiction pure et simple de l’engin dans la bande côtière ». « En répétant à l’envie qu’une délibération nationale l’emporte toujours sur les délibérations régionales, en dénonçant un possible anathème à l’encontre de tel ou tel engin, en réclamant d’entrée de jeu que soient imaginés des protocoles de cohabitation dans la zone des 6 à 12 milles, le Comité national des pêches prend fait et cause pour un accès facilité de l’engin dans l’espace côtier », résume Gwen Pennarun, le président de l’association des Ligneurs de la pointe de Bretagne et coprésident de la plateforme petite pêche. Vu les enjeux et les intérêts particuliers de certains décideurs oeuvrant au sein des comités de pêcheurs, les associations en appellent à l’arbitrage par les services de l’Etat.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP