17 novembre : Une espèce de mammifère sur trois en péril en France métropolitaine 16 novembre : L’axolotl, drôle de créature qui fascine la science15 novembre : Un-nouvel-antibiotique-decouvert-chez-des-bacteries14 novembre : Brest. Edouard Philippe présidera un comité interministériel à la mer13 novembre : Pisciculture. Symbiomer lance son élevage de truites en mer à Bréhat 11 novembre : Solent oysters ’starting to reproduce’10 novembre : Mer et littoral. Construction collective d’une stratégie bretonne9 novembre : Hydroliennes. Clap de fin à Bréhat !8 novembre : Baie de Saint-Brieuc. St-Jacques : premier retour de pêche7 novembre : Récolte marine. Ter’Mer s’amarre à la Grande-Palud 6 novembre : Physalies. Une aubaine pour le laboratoire Boiron ! 5 novembre : Mer. C’est quoi une grande marée ?4 novembre : Saint-Jacques. La coquille sous haute protection3 novembre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie 2 novembre : Pays Basque. Des orques filmées au large de la côte1er novembre : Transport maritime. En mode kite surf !31 octobre : Criée d’Erquy. 40 ans et toujours pleine de vie30 octobre : À la criée d’Erquy, Guy devait donner de la voix pour vendre le poisson 29 octobre : Morbihan. Les physalies débarquent, on oublie la baignade ! 28 octobre : Une baleine de 15 m s’échoue sur une plage à l’île de Ré 27 octobre : Pêche. Du thon rouge en Manche ! 26 octobre : La production mondiale de bananes menacée par un champignon25 octobre : Pêche. Répondre aux défis de demain à Itechmer 23 octobre : Halles à marée. Comment internet valorise le poisson 21 octobre : ArticleLorient. Le saint-pierre marocain débarque à Keroman !20 octobre : Ifremer. Dans le sillage des bars18 octobre : Le plan national d’action en faveur des tortues marines 17 octobre : De centaines d’animaux marins ont traversé le Pacifique sur des débris du tsunami de 2011 au Japon16 octobre : Physalies : les plages de Locmaria-Plouzané fermées 15 octobre : Pêche. Interdiction levée pour les coquilles Saint-Jacques, les huîtres et les coques14 octobre : Cabillaud. Une baisse des quotas en mer Baltique12 octobre : La hausse des températures fait s’évaporer la Mer Caspienne11 octobre : Concarneau. Piriou enregistre la commande de huit palangriers10 octobre : Hérault : la Grande Motte va se chauffer à l’eau de mer9 octobre : Pétoncles noirs. Interdiction de récolte levée en rade de Brest8 octobre : Canada : les baleines noires décimées par l’activité humaine 7 octobre : Coquille Saint-Jacques. Vers une campagne encore frustrante en rade de Brest 6 octobre : Une mine d’or dans les restes de poisson et de crustacé ? (Canada)5 octobre : Morbihan. La qualité des eaux du littoral à la hausse4 octobre : Pêche électrique : plainte contre les Pays-Bas
Accueil > Actualités de la mer > Shom. Des hydrographes toujours partageurs

Shom. Des hydrographes toujours partageurs

Dernière mise à jour le mardi 3 juin 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 21 Mai 2014
Visualiser l’article original



Les hydrographes du monde entier aiment s’entraider et partager leurs connaissances. Les pays sont loin d’être tous au même niveau. Alors, les plus avancés ne rechignent pas à faire partager leurs techniques et moyens d’investigation. Et pas essentiellement pour de louables raisons altruistes... On estime que seulement 10 % de la surface maritime du globe est précisément cartographiée.

Besoins croissants

Impossible pour une seule Nation de tout sonder et de tenir à jouer les données, alors autant faire travailler les voisins et partager ses connaissances, particulièrement dans les zones aux bathymétries ? mesures de la profondeur et du relief de l’océan ? fluctuantes. « Explosion du trafic maritime mondial, avec des tirants d’eau qui ne cessent d’augmenter, ouverture de nouvelles routes commerciales, etc., génèrent un travail considérable pour les services hydrographiques du monde entier », observent Mustapha Iptes, l’un des trois directeurs de l’Organisation Hydrographique Internationale (OHI), et le directeur du Shom, Bruno Frachon. « Le travail est colossal et c’est tout l’intérêt des Nations majeures en hydrographie de former et de venir en aide aux plus petits pays ». Quatre-vingt-deux nations collaborent à cette organisation basée à Monaco. L’arrivée de nouvelles technologies accélère encore le besoin de formation et d’accompagnement. Le Shom n’est pas le seul à avoir du boulot sur l’ensemble de la planète ! Le Shom, à Brest, a accueilli, la semaine dernière, la réunion de programmation annuelle de l’OHI. L’occasion d’amplifier les collaborations et le niveau de couverture des pays les moins bien lotis.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP