19 janvier : POINT DE VUE. L’océan en manque d’oxygène18 janvier : Pêche électrique : « La Commission européenne a menti », dénonce Yannick Jadot 17 janvier : Pêche électrique. Le « non » du Parlement européen16 janvier : Le Parlement européen s’oppose à la pêche électrique15 janvier : Huître plate. Porscave sonne la reconquête 13 janvier : Huître plate. Un centre technique à Lampaul-Plouarzel 12 janvier : Suisse. Pas d’eau bouillante pour les homards ! 10 janvier : Rorqual échoué. Opération hors norme à Lesconil 9 janvier : Pêche électrique. Sous haute tension 6 janvier : Pêche. Au nord, les Bretons privés de bar !5 janvier : Bar. Les apnéistes privés de leur poisson roi 4 janvier : Bonne Année, Meilleurs voeux3 janvier : En Complèment (La pêche du Bar suite)2 janvier : Repas de fête. Chers homards et langoustines Décembre 2017 : Pêche au bar. Prière de le remettre à l’eau !Décembre 2017 : Mer. Un distributeur automatique d’huîtres et moules !Décembre 2017 : Conseil municipal. « La numéro 3 » au menu Décembre 2017 : Huîtres. Parfumées au citron ou à la framboiseDécembre 2017 : Climat. Les bienfaits secrets des micro-algues Décembre 2017 : Erquy. Un plongeur apnéiste surpris avec 157 coquilles Saint-Jacques Décembre 2017 : Rade de Brest. Les huîtres et les pétoncles disparaissent Décembre 2017 : Quand la glace fond, les animaux trinquent !Décembre 2017 : Les criées jouent la transparence Décembre 2017 : Océanopolis. L’importance du plancton en 3DDécembre 2017 : COMMUNIQUÉ DE PRESSE NATIONAL I PARIS I 20...Décembre 2017 : BretagneFinistèreBrest Record tour du monde solitaire : François Gabart sur la ligne d’arrivée entre 04h00 et 07h30Décembre 2017 : Plancton. La mer vaut bien une symphonie Décembre 2017 : Golfe du Morbihan. Une cité de l’huître en 2020 Décembre 2017 : Abeilles. La vente de deux pesticides suspendueDécembre 2017 : Bretagne Nord. Les plaisanciers privés de barDécembre 2017 : Huîtres. Sous haute surveillance Décembre 2017 : Pêche électrique. Intermarché vent deboutDécembre 2017 : Erdeven. Un thon rouge échoué à la barre d’Étel Décembre 2017 : Grands Fonds : Ifremer dévoile son prochain robot sous-marinDécembre 2017 : Glénan. Début de la saison de la pêche à la coquille Saint-JacquesDécembre 2017 : Quotas de pêche. Des débats jugés "puérils"Décembre 2017 : Pêche illégale. Un drone de surveillance testé en baie de Saint-Brieuc Décembre 2017 : Huîtres plates et pétoncles noirs. Hécatombe en rade de BrestDécembre 2017 : Pêche. « Il manquera 500 marins dans cinq ans »
Accueil > Actualités de la mer > Shom. Des hydrographes toujours partageurs

Shom. Des hydrographes toujours partageurs

Dernière mise à jour le mardi 3 juin 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 21 Mai 2014
Visualiser l’article original



Les hydrographes du monde entier aiment s’entraider et partager leurs connaissances. Les pays sont loin d’être tous au même niveau. Alors, les plus avancés ne rechignent pas à faire partager leurs techniques et moyens d’investigation. Et pas essentiellement pour de louables raisons altruistes... On estime que seulement 10 % de la surface maritime du globe est précisément cartographiée.

Besoins croissants

Impossible pour une seule Nation de tout sonder et de tenir à jouer les données, alors autant faire travailler les voisins et partager ses connaissances, particulièrement dans les zones aux bathymétries ? mesures de la profondeur et du relief de l’océan ? fluctuantes. « Explosion du trafic maritime mondial, avec des tirants d’eau qui ne cessent d’augmenter, ouverture de nouvelles routes commerciales, etc., génèrent un travail considérable pour les services hydrographiques du monde entier », observent Mustapha Iptes, l’un des trois directeurs de l’Organisation Hydrographique Internationale (OHI), et le directeur du Shom, Bruno Frachon. « Le travail est colossal et c’est tout l’intérêt des Nations majeures en hydrographie de former et de venir en aide aux plus petits pays ». Quatre-vingt-deux nations collaborent à cette organisation basée à Monaco. L’arrivée de nouvelles technologies accélère encore le besoin de formation et d’accompagnement. Le Shom n’est pas le seul à avoir du boulot sur l’ensemble de la planète ! Le Shom, à Brest, a accueilli, la semaine dernière, la réunion de programmation annuelle de l’OHI. L’occasion d’amplifier les collaborations et le niveau de couverture des pays les moins bien lotis.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP