21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie
Accueil > Les espèces > Poissons > Sole (commune)

Sole (commune)

Solea solea

Dernière mise à jour le mardi 16 août 2016


La sole a toujours été un poisson estimé pour les enfants, les malades ou simplement les gastronomes.
Elle reste un poisson cher, mais aussi très bon.



Soles Communes fraîches

Nom usuel sole
Noms régionaux garlizen, lingua, sola, ruardos
Nom en anglais common sole
Taille commune relevée 24 à 35 cm
Taille maximale à l’âge adulte 70 cm
Poids maximum relevé
Maturité sexuelle environ 4 ans
Durée de vie maximale relevée 27 ans
Profondeur habituelle de 0 à -200 m
Sédentaire non
Pélagique oui
État de la ressource évaluée en baisse
Pêche autorisée ou interdite :
du 1er janvier au 31 décembre

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour
24 cm

Marquage obligatoire

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Habitat et habitudes alimentaires :

- la sole est un poisson qui vit, la plupart du temps, tapi sur le fond de la mer.
- elle peut être légèrement enfouie dans les sables ou les fonds benthiques.

- elle mange la nuit.
- son alimentation à l’âge adulte est composée de vers, d’amphipodes, de petites crevettes et autres crustacés, mais aussi de coquillages jeunes à coquilles fines (tellines, moules, macres, petits couteaux).


Conseils d’achat :

Comme pour la plupart des poissons, une sole fraîche est très reconnaissable !
- la photo ci-dessus montre fort bien des soles très fraîches, à tel point que la plus grosse sur la droite est encore raide.
- la couleur homogène, la proéminence des yeux, sont autant de signes de fraîcheur optimale.


Conseils de conservation :

- comme tout poisson à chair ferme, la sole ne doit pas être consommée dans la journée qui suit sa pêche, sous peine de d’obtenir une chair dure après cuisson.
- conservez la sole dans sa peau, mais sans ses viscères, sous film, dans le bac à légumes deux à trois jours.

- il paraîtrait que la congélation courte soit possible, mais jusqu’à présent je n’ai pas encore pratiqué la chose.


Recette(s) :

- Filets de sole à l’alsacienne



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP