26 mai : Les produits de la mer décidément bons pour le coeur !25 mai : Sept ans d’étude pour une première mondiale 24 mai : acidification des océans. L’Ifremer à la pointe23 mai : Grâce au super ordinateur il traque la crépidule en rade de Brest22 mai : Pêche récréative au bar. Des députés se mobilisent pour la préserver21 mai : Bassin d’Arcachon : Interdiction de consommation de tous les coquillages, y compris les huîtres18 mai : Pourquoi la France importe plus de poissons qu’elle n’en exporte ?17 mai : Pêche. Alain Cadec, désigné rapporteur européen sur le plan de gestion pluriannuel Manche et Atlantique 15 mai : Une première « attaque contre le plastique » menée à Montréal14 mai : Antilles. Le retour en force des sargasses 12 mai : Comment les crevettes influencent le climat en brassant les océans 11 mai : La pollution de l’eau par les nitrates diminue dans l’Union européenne10 mai : "Le Manta", Un navire révolutionnaire pour nettoyer les océans9 mai : Mobilité active : Saint Lô pédale à l’hydrogène8 mai : Santé. L’huître pour mieux comprendre le cancer 7 mai : Bord à bord. Des bateaux sur-mesure4 mai : L’anguille en danger : les chercheurs girondins se mobilisent2 mai : Baie de Saint-Brieuc. Les mytiliculteurs planchent sur l’avenir30 avril : Manifeste pour une cuisine responsable ! By Chef Simon28 avril : Emissions polluantes. Les cargos mis au pas27 avril : Coups de filet chez les trafiquants de civelles, jeunes anguilles protégées En savoir plusfiquants-de-civelles26 avril : Tévennec. Retour littéraire en enfer 25 avril : Secours. Impressionnant exercice maritime 24 avril : Eau et rivières. « Des plans de lutte » pas à la hauteur23 avril : Hécatombe de coraux dans la Grande Barrière australienne20 avril : La traque musclée contre les braconniers de bébés anguilles19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?
Accueil > Les espèces > Poissons > Sole perdrix

Sole perdrix

Microchirus variegatus

Dernière mise à jour le dimanche 25 février 2018


Une petite sole douce et délicate, mais fragile !


Sole perdrix

Nom usuel sole perdrix
Noms régionaux belle-mère, madeleine, languette
Nom en anglais thickback sole
France
Sole perdrix
Royaume-Uni
Thicback sole
Allemagne
Bastardeunge
Italie
-
Espagne
Golleta
Taille commune relevée 12 à 18 cm
Taille maximale à l’âge adulte 20 cm
Poids maximum relevé
Maturité sexuelle 3 ans
Durée de vie maximale relevée environ 15 ans
Profondeur habituelle de -50 à -80 m
Sédentaire
Pélagique oui à l’état jeune
État de la ressource évaluée probable diminution en France
Répartition géographique Afrique du Nord jusqu’à la Finlande
Spécificités Ligne latérale presque droite, qui se s’arrête l’ouverture des ouïes
Mode de capture chalut de fond
Pêche autorisée ou interdite :
du 1er janvier au 31 décembre

Pêche à pied et de loisir
Réglementation mise à disposition par le Ministère de L’Écologie, du Développement et de l’Énergie
- voir ici l’intégralité de l’arrêté du 26/10/2012 consolidé au 23/02/2013

Taille minimale de prise Périodes de fermeture Nbre prises/pers/jour
Souhaitable de janvier à mai dans le golfe du Lion

RAPPEL pêche de loisir : La vente des produits pêchés est rigoureusement interdite


Habitat et habitudes alimentaires :

- la sole perdrix est un poisson benthique vivant sur le sable fin (en général).

- elle se nourrit, la nuit, de petites crevettes ou de petits crabes.
- mais elle se nourrit aussi de vers, (polychètes) d’ophiures, de petits oursins et quelquefois même de mollusques bivalves.


Conseils d’achats :

- c’est un poisson qui ne paie pas de mine !
- il n’est en général pas pêché pour lui-même et donc il n’est pas présenté avec les poissons nobles ...
- contrairement à la sole commune, la sole perdrix n’est pas très gluante, elle est même un peu rêche.
- quand on la retourne, la peau doit être très blanche ; une couleur blanc cassé, ou légèrement rose sont à écarter.


Conseils de conservation :

- la sole perdrix bien fraîche ne doit pas être consommée le jour même, mais conservée en peau 2 à 3 jours au réfrigérateur sous film, avant d’être préparée.


Recette(s) :

- Sole mousseline à ma façon


Bibliographie et Liens :

Jean-Claude Quéro et Jean-Jacques Vayne
Les poissons de mer des Pêches Françaises
Editions Delachaux et Niestlé Ifremer


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP