15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique 13 juillet : Un iceberg soixante fois plus grand que Paris s’est détaché de l’Antarctique12 juillet : Algues vertes. Tsunami vert le retour10 juillet : Algues vertes. Un second plan mis en oeuvre 7 juillet : Brest. Fin des opérations de pompage sur les épaves de Maersk
Accueil > Actualités de la mer > Station biologique de Roscoff. L’Europe cofinance Marinexus

Station biologique de Roscoff. L’Europe cofinance Marinexus

Dernière mise à jour le mercredi 11 avril 2012

Article paru sur le site "Le Télégramme" - Mercredi 04 Avril 2012
Visualiser l’article original



Station biologique de Roscoff. L’Europe cofinance Marinexus

Marinexus. Sous ce nom enchanteur se cache un programme scientifique qui vise à analyser l’impact des activités humaines sur les écosystèmes de la Manche. Piloté par la Station biologique de Roscoff et le Plymouth Marine Laboratory, le programme est financé pour moitié par l’Union européenne.

« Les fonds européens bénéficient aux Bretons »

Le Feder (Fonds européen pour le développement régional) participe à hauteur de 2,5MEUR, dont 1,2MEUR en Bretagne, sur un budget totalde 5MEUR. « Il est important de montrer que les fonds européens bénéficient directement aux Bretons », explique Pierre Karleskind, conseiller régional(PS), délégué aux affaires européennes. Au cours de la période2007-2013, la Bretagne a reçu631,8MEUR d’aides à travers quatre programmes européens. Le conseil régional tente de mettre en valeur cette politique de cohésion au moment où s’ouvrent les négociations du futur cadre budgétaire de l’Union européenne, pour la période 2014-2020.

Un tiers du budget pour la communication

Dans cette optique, un tiers du budget de Marinexus est consacré aux actions de communication à destination du grand public et des décideurs politiques : bus itinérant dans les écoles, animations sur les ferries, organisation de séminaires... « À ma connaissance, nous n’avons jamais consacré autant d’argent à la vulgarisation scientifique », explique Gaëlle Penault, coordinatrice de Marinexus.

Kévin Cabioch



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP