22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Sur les plages, la laisse de mer rend des services

Sur les plages, la laisse de mer rend des services

Dernière mise à jour le mercredi 22 juillet 2015

Article paru
sur le site "OuestFrance" - 19 Juillet 2015
Visualiser l’article original



La laisse de mer ? « C’est un dépôt constitué d’algues et de débris divers, d’origine naturelle comme le bois flotté ; ou humaine, comme le plastique », explique Vincent Jeudy, animateur de la Réserve naturelle de Séné.

Si la présence d’emballages plastiques et déchets divers est à déplorer, les algues et laitues de mer jouent des rôles très importants : « Poussée par le vent, cette laisse de mer constitue l’engrais indispensable aux plantes de haut de plage et de pied de dune, permettant de la fixer. Elle est un micromilieu de vie où se nourrissent de nombreux animaux : insectes, crustacés, oiseaux... La laisse de mer a aussi un rôle mécanique, car elle retient le sable en haut de plage. Ce fonctionnement naturel freine l’érosion des plages et les submersions marines, bien plus efficaces que la création d’une barrière rocheuse, très onéreuse », souligne Vincent Jeudy.

Les plages nettoyées une fois par semaine

Pour le naturaliste, nettoyer une plage trop souvent risque d’en fragiliser le fonctionnement dans son ensemble.

47 km de côtes bordent la commune avec plusieurs plages. Les services techniques veillent au grain : « La majorité des gens aiment bien avoir de quoi poser leurs serviettes.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP