21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Sur les réseaux. Le plastique, c’est pas fantastique

Sur les réseaux. Le plastique, c’est pas fantastique

Dernière mise à jour le jeudi 18 décembre 2014

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 00 Décembre 2014
Visualiser l’article original



« Il faut se rappeler quelque chose : plus de poissons, plus de plancton = plus d’humains », souligne le Nantais Ji Bine.
Et autant se préparer à une riposte violente, comme le prévoit le Lorientais « Fab Mic » : « L’être humain est en train de faire une vraie poubelle de notre belle planète bleue (...), c’est pas étonnant qu’elle se venge parfois ! » Mais sinon, que faire ?
Depuis Plouzané (29), Lucienne Boin le reconnaît : « Nous sommes tous responsables. Changeons nos habitudes et ramassons tous ces déchets qui traînent et sont emportés par le vent dans nos océans. » D’autres veulent agir plus en amont, comme Sergine Souquet qui voit une piste immédiatement applicable : « Revenons aux bouteilles en verre consignées, ou alors comme en Allemagne où les plastiques aussi sont consignés. » Sur letelegramme.fr, Laurence Gérard pointe elle aussi la distribution
_ : « Quand on voit les quantités d’emballages dans les supermarchés, on se doute bien que tout ce plastique ne va pas à la poubelle. D’ailleurs, dans certains caddies, il y a plus de plastique que de nourriture. Réfléchissez avant d’acheter ! » On se doute bien que cela ne sera pas suffisant, même si certains, comme André Guillevic sur Facebook, ne voient pas la mer en noir : « Voilà 43 ans que j’habite au bord de la Ria d’Etel.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP