19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Actualités de la mer > Taxe mouillage. La Bretagne épargnée

Taxe mouillage. La Bretagne épargnée

Dernière mise à jour le jeudi 12 mars 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 11 Mars 2015
Visualiser l’article original


Chaque année, des centaines de bateaux mouillent le long du littoral corse.
Chaque année, des centaines de bateaux mouillent le long du littoral corse. Imaginée pour soulager les zones marines protégées de la Corse, la taxe mouillage fait grand bruit jusqu’en Bretagne.
Plaisanciers et professionnels du secteur craignent une extension de la mesure. Le texte prévoit la possibilité pour les collectivités territoriales ou pour les établissements publics qui contribuent à la gestion d’une aire marine protégée mentionnée d’appliquer une redevance de mouillage pour tout navire y mouillant par tout dispositif. Le montant de cette taxe dépendra du temps passé à l’ancre et de la taille (20 € le mètre) du navire.
Première étape ? À l’exception des aires marines de Corse et des Pyrénées Orientales, qui fonctionnent sous la responsabilité de leur collectivité locale, les autres zones marines sensibles sont gérées par l’établissement national des aires marines protégées.
« Ce texte ne peut donc en l’état concerner les autres aires marines et la Bretagne », décrypte la députée de Brest Patricia Adam. Faut-il craindre pour autant une généralisation de la mesure ?
Ils sont nombreux à être montés au créneau depuis l’émergence de ce nouvel impôt censé diminuer la pression des navires de plaisance fréquentant les aires marines de Méditerranée. « Justifiée pour la Corse » La Fédération des industries nautiques ainsi qu’un bon nombre d’associations de pêcheurs plaisanciers n’ont pas tardé à s’opposer à la mesure.

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP