21 novembre : Pesticides : la consommation française cartographiée19 novembre : Tableau de bord interactif. Suivez la Route du Rhum en direct15 novembre : Brexit. Les pêcheurs s’invitent dans la négociation14 novembre : Pêche au bar. Les précisions de la FNPP 13 novembre : Zéro rejet. Scientifiques et pêcheurs dans le même bateau12 novembre : Economie de la mer, la mer grande oubliée de l’Histoire 8 novembre : Saint-Brieuc : plus de coquilles Saint-Jacques, mais quel effet sur le prix ?7 novembre : Route du Rhum. Le point à 6 h6 novembre : Baie de Morlaix. Un chalutier remonte un engin explosif, l’équipage évacué5 novembre : Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer et de Nieuport se mobilisent contre la pêche électrique4 novembre : Route du Rhum. La quarantaine rugissante ! 3 novembre : Une pieuvre "Dumbo", très rare, observée au large de la Californie 2 novembre : Pour sauver le corail, ces îles paradisiaques ont interdit les crèmes solaires31 octobre : Biodiversité. Le rapport qui accable nos modes de vie 30 octobre : L’expédition Tara rentre à Lorient après 30 mois dans l’océan Pacifique29 octobre : Tara. « Le corail, véritable thermomètre de la planète » 25 octobre : Environnement. SeaBird déploie ses bioplastiques 24 octobre : Grain de Sail. Un voilier pour importer cacao et café 23 octobre : Ostréiculture. Une étude décrypte la surmortalité des huîtres juvéniles 22 octobre : Pêches illégales. Des albatros « espions »21 octobre : Audierne. Des homards bleu, blanc et rouge réunis à l’Aquashow 20 octobre : Conchyliculture. Des filets biodégradables en test dans le Morbihan 18 octobre : Maison flottante. Une usine à Lannion pour produire l’Anthénea17 octobre : Sabella. L’immersion de l’hydrolienne reportée 16 octobre : Corridors maritimes. Les huit députés du Finistère écrivent au Premier ministre15 octobre : Biodiversité. Sous l’objectif des photographes animaliers bretons 13 octobre : Pêche au bar. Ils ont partagé leur victoire12 octobre : Métiers de la pêche. Une formation à Concarneau11 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc10 octobre : Le Giec appelle à des transformations « sans précédent » pour limiter le réchauffement9 octobre : Ouverture de la pêche aux coquilles Saint-Jacques8 octobre : La coquille Saint-Jacques de la baie de Saint Brieuc
Accueil > Actualités de la mer > Tearii Alpha reçu à l’IFREMER à Paris

Tearii Alpha reçu à l’IFREMER à Paris

Dernière mise à jour le vendredi 26 juillet 2013

Article paru
sur le site "Tahiti-infos" - xx Juillet 2013
Visualiser l’article original


Le ministre des Ressources marines, des Mines et de la Recherche, Tearii Alpha a rencontré mardi après-midi à Paris, le directeur général délégué de l’IFREMER, Patrick Vincent. Le ministre a présenté la vision de développement maritime du Pays et exprimé le souhait qu’elle soit prise en compte dans la définition des prochains objectifs quadriennaux de l’établissement.

Les échanges ont porté notamment sur le développement de l’aquaculture d’espèces lagonaires (poissons, crustacés, holothuries, algues) très prisées sur les marchés asiatiques. « Il faut préparer l’aquaculture de demain et l’IFREMER est prête à nous apporter son appui technique et effectuer un transfert de savoir dans ce domaine » s’est réjoui Tearii Alpha à l’issue des discussions. Le ministre a par ailleurs demandé à ce que ce soutien soit élargi à la crevéticulture. « La dernière phase du transfert de savoir doit être accélérée et réalisée avant le départ à la retraite des chercheurs » a-t-il insisté.

Tearii Alpha a d’autre part exposé les programmes innovants Polyperl et Adequa menés en partenariat avec l’IFREMER et visant à définir la qualité des perles en fonction de la lignée génétique des huîtres. La Polynésie française fait figure de leader mondial dans ce domaine.

Définir une politique de recherche innovante

Le ministre a également exprimé le souhait d’achever rapidement l’inventaire des sites au potentiel minier intéressant, de manière à mettre en place dès que possible un site d’extraction innovante. Tearii Alpha a rappelé la présence d’encroûtement cobaltifères, d’amas hydrosulfurés et de terres rares sur le plancher océanique de la ZEE polynésienne, constituant autant de sources de richesse à valoriser pour le Pays.

Patrick Vincent a fait part de la volonté de l’IFREMER de participer avec les principaux organismes nationaux de recherche, le CNRS, l’IRD et le BRGM, à la réflexion visant à définir les objectifs à court et moyen termes d’une politique de recherche et de développement innovante, adaptée aux différents bassins océaniques

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP