25 septembre : Des quasi-méduses dangereuses en Bretagne, en Cornouailles et au pays de Galles24 septembre : Vidéo : en Asie centrale, la mer d’Aral renoue avec l’eau et la vie23 septembre : Economie de la mer. La criée, cœur battant de la pêche dans la nuit 22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Transport. Au printemps le thonier Biche fait du fret

Transport. Au printemps le thonier Biche fait du fret

Dernière mise à jour le jeudi 16 avril 2015

Article paru
sur le site "Le Télégramme" - 14 Avril 2015
Visualiser l’article original



Un mois à transporter près de vingt tonnes de marchandises entre Bordeaux et Saint-Malo, en passant par Lesconil ou Douarnenez... À 81 ans, le thonier Biche retrouve depuis quelques jours une seconde jeunesse en revenant à ses premiers amours : le cabotage.
Transporter à la voile denrées et autres produits, voilà un retour dans le passé pour le moins surprenant. « On passe parfois pour des illuminés mais ce n’est pas grave. Nous vivons dans un monde où les ressources se tarissent,
vous le savez ? ». Guillaume Le Grand, de l’entreprise brestoise Towt, qui a déjà affrété une quinzaine de bateaux à la voile ces quatre dernières années, ne s’offusque plus d’une question un brin provocatrice. « On transporte différemment, nous n’imposons rien, il n’y a pas de militance.
Je vous rassure, nous savons très bien que ce ne sont pas des voiliers des années 30 qui vont révolutionner le transport maritime au XXIe siècle mais nous avons pris ce parti ».
Après une première expérience en novembre 2013, il a proposé au thonier Biche de redevenir une plate-forme de transport le temps d’un parcours de plus de mille milles. Le dernier thonier dundee à voile de l’Atlantique a embarqué, jeudi, de Lorient pour une quinzaine d’escales (Bordeaux, Nantes, Lesconil, le 26 avril, Douarnenez le lendemain, Saint-Malo, Camaret...).
Un label « transporté à la voile »

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP