19 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ? 17 avril : L’huitre plate se développe à l’étang de Diana16 avril : Huîtres. La filière veut lutter contre la pression immobilière 14 avril : Langoustine. Lorient veut faire voyager la « demoiselle »13 avril : Le printemps à Océanopolis12 avril : Vigipol. Des compétences portées au niveau national ?11 avril : Royaume-Uni Brexit. Les pêcheurs manifestent contre l’application de la politique européenne10 avril : Le mercure est encore très présent dans notre environnement9 avril : Le saumon rose de l’Arctique remonte plus loin le fleuve Mackenzie 6 avril : Pêche au bar. Deux manifestations samedi dans la Manche5 avril : Risques côtiers. Le Parc naturel du golfe et l’UBO mesurent l’érosion4 avril : Climat. Même un réchauffement de 2° aura une incidence importante 3 avril : Accastillage textile. L’idée qui prend le large2 avril : Innovation. Le plastique, leur carburant !1er avril : Brexit. Les pêcheurs anglais eux aussi sont inquiets 31 mars : Grandes marées. De retour dès ce samedi ! 28 mars : Charente. Au secours des civelles27 mars : Erdeven. TK-Bremen : le cargo échoué ressort du sable 26 mars : Brest. Niveau de la mer : ça monte toujours plus vite23 mars : Pleubian. Une brèche béante dans le Sillon de Talbert22 mars : Bars en péril. Quels coupables ?13 mars : Saint-Nazaire. STX présente ses nouveaux paquebots écolo12 mars : Pêche au bar interdite. Près de 650 manifestants à Morlaix10 mars : Mer. Une filière qui embauche 9 mars : Le froid fait s’échouer des milliers d’étoiles de mer8 mars : Vincent Campredon. « Montrer au monde que la mer est l’avenir de l’humanité » 7 mars : Marée. Un dauphin échoué à Plougoulm, un autre sauvé à Santec
Accueil > Actualités de la mer > Un Lorientais invente un nouveau modèle d’hydrolienne

Un Lorientais invente un nouveau modèle d’hydrolienne

Dernière mise à jour le mercredi 11 septembre 2013

Article paru
sur le site "Ouest-France Entreprises" - 10 septembre 2013
Visualiser l’article original


« Elle possède les avantages des autres hydroliennes sans leurs inconvénients. » François Clément est sûr de sa nouvelle création. Cet inventeur indépendant a mis au point un nouveau modèle d’hydrolienne, pour transformer les courants marins et fluviaux en électricité. « Mon prototype est un catamaran de 3 mètres, avec une turbine nouvelle. » Cette dernière tourne autour d’un axe vertical, avec des pales comme celles d’un hélicoptère. Le tout entraîne un alternateur électrique.

Selon François Clément, l’intérêt de cette hydrolienne est qu’elle est très simple à fabriquer, et ce, à faible coût. « La structure de la turbine offre peu de résistance à l’eau pour capter un maximum d’énergie, précise le retraité lorientais. Cette hydrolienne permet de produire de l’électricité, même dans des eaux à faible courant comme celle des fleuves ou des rivières. »
Brevet déposé

Pour sa nouvelle turbine, François Clément a obtenu récemment un brevet à l’Institut national de la propriété industrielle (Inpi). « Le document stipule qu’il n’existe pas de modèle similaire à celui-là. » Avant de délivrer le brevet, des ingénieurs ont vérifié la validité de l’invention. Pour le moment, le prototype n’a été testé que dans l’air. « Mais le milieu aquatique fonctionne comme le milieu aérien. La seule différence est que la puissance de l’eau est 850 fois supérieure à celle de l’air. »
Étude scientifique

L’inventeur indépendant a soumis son hydrolienne à l’étude d’Erwan Salomon, diplômé en mécanique des fluides et en architecture navale. Son analyse qualitative affirme que l’hydrolienne Clément « offre une variété d’implantations possibles » avec un rendement énergétique intéressant. Une étude quantitative du modèle reste toutefois à effectuer, dans l’eau et avec des outils informatiques.
Aucune réponse

Lire l’article complet ...


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP