22 septembre : Assises de la pêche. « Dans la mer, il n’y a pas de sous-produits » 21 septembre : Cousteau. La Calypso en rénovation, victime d’un incendie 20 septembre : Brexit. Les pêcheurs veulent un horizon dégagé19 septembre : Tara. L’expédition s’alarme pour les récifs coralliens18 septembre : Danisco. Un agrément pour de nouveaux débouchés17 septembre : Plouescat. Des physalies échouées à Porsmeur 16 septembre : Aquaculture. La ferme pilote du Ceva15 septembre : Des particules de plastique piégées au fond des mers9 septembre : Porspoder. La Physalia Physalis, un danger mortel 2 septembre : Pêche illicite. 200 kg de coques saisies en Petite mer de Gâvres 31 août : Un drone pour surveiller la mer et le littoral 22 août : Lorient. Saisie de 18 tonnes de thon rouge pêché illégalement 15 août : Le Canada, premier pays à commercialiser du saumon transgénique
Accueil > Actualités de la mer > Un drone mis au point contre les incendies de forêt

Un drone mis au point contre les incendies de forêt

Dernière mise à jour le vendredi 24 juillet 2015

Article paru
sur le site "Le Monde" - 19 Juillet 2015
Visualiser l’article original



Le drone est moins cher, plus souple d’utilisation qu’un hélicoptère et, souvent, moins dangereux.
Ces arguments font déja mouche dans l’audiovisuel, la supervision agricole, la surveillance des ouvrages d’art mais aussi sur le terrain du maintien de l’ordre puisque la gendarmerie va se doter, dans ce but, d’une flotte d’une vingtaine de petits appareils sans pilote, selon Le Parisien.
Les drones pourraient, demain, également changer la donne dans le domaine de la sécurité civile, plus particulièrement en matière de prévention et de lutte contre les incendies de forêt.

Conçu par la société catalane Singular Aircraft, installée à Barcelone et à Malte, le Flyox 1 est un gros hydravion sans pilote.
Apparemment, il s’agit du plus imposant drone civil qui existe à l’heure actuelle. Cet engin volant mesure 11,50 mètres de longueur pour 14 mètres d’envergure et pèse 1 750 kilos. Il peut emporter un chargement de deux tonnes, décoller (sur 313 mètres) ou atterrir (209 mètres lui suffisent) sur une piste classique, l’eau ou des marécages.

.../...

Lire l’article complet ...



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contacts | Qui suis-je ? | Remerciements | Plan du site | SPIP